National
21:09 12 août 2015 | mise à jour le: 13 août 2015 à 16:17 Temps de lecture: 3 minutes

La Banque Laurentienne écorchée par une famille en deuil

La Banque Laurentienne écorchée par une famille en deuil
Photo: Facebook

Une famille en deuil dénonce un traitement «inhumain» et «dégueulasse» de la part d’une succursale de Saint-Eustache de la Banque Laurentienne.

Sur Facebook, Jennifer Cyr, a mis en ligne mercredi une vidéo dans laquelle elle relate les démarches de son père, Jacques Cyr, qui était alors gravement malade, pour faire débloquer son compte à la Banque Laurentienne afin de pouvoir, par la suite, régler ses arrangements funéraires.

La vidéo est rapidement devenue virale. Elle a été visionnée plus d’un million de fois en moins de 24 heures.

Devant la caméra, l’usagère raconte avec émotion les événements qui ont mené à une situation qu’elle estime «dégoûtante». Tout a commencé le 22 juillet dernier, lorsque la famille a profité du transfert aux soins palliatifs de M. Cyr, atteint d’un cancer du pancréas, pour se rendre à la succursale de la banque afin de faire débloquer son compte, qui aurait été gelé par mesure préventive par la banque.

La famille de M. Cyr s’est sentie lésée lorsque la préposée de la banque aurait insisté pour que ce dernier sorte de la voiture afin de pouvoir l’identifier, et ce, malgré son état qui se détériorait. Une fois sur place, la préposée aurait tendu le terminal pour entrer le NIP à la femme de M. Cyr plutôt qu’à lui-même. Lorsque la famille s’est insurgée contre ce geste, la directrice de la succursale aurait tout simplement quitté les lieux.

La situation a tourné au vinaigre mercredi, lorsque la famille, près de deux semaines après le décès de M. Cyr survenu le 31 juillet, a appris que la banque refusait d’encaisser le chèque que M. Cyr avait signé pour ses arrangements funéraires, car la directrice de la succursale aurait porté plainte contre lui pour tentative de fraude après sa visite du 22 juillet pour faire débloquer son compte.

«Ça prend quelqu’un d’inhumain […] pour geler le compte d’une personne mourante. […] Mon père ne mérite pas ça», dénonce Jennifer Cyr sur sa vidéo. La jeune femme promet d’entamer des démarches contre la banque, sans spécifier lesquelles.

À 21h, la Banque Laurentienne écrivait sur son compte Twitter: «Nous sommes en contact depuis quelques minutes avec Jennifer pour trouver une solution et assurer un dénouement rapide pour eux.»

Articles similaires