Soutenez

Mulcair: une autre promesse en santé

LETHBRIDGE, Alb. — Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair a poursuivi mardi l’étalement de son plan de plusieurs milliards de dollars dans le domaine de la santé.

Son engagement de mardi touche à la santé mentale. Un gouvernement néo-démocrate créerait un fonds de 100 millions $ sur quatre ans pour réduire les temps d’attente et améliorer les soins de santé mentale offerts aux enfants et aux jeunes. Le NPD veut prêter une attention particulière aux jeunes autochtones et aux jeunes Canadiens qui habitent en régions éloignées.

Le NPD injectera ainsi 15 millions $ par année aux prestataires de soins et aux associations communautaires en santé mentale. Le fonds inclura également 10 millions $ par année qui seront réservés à la recherche et au partage d’informations entre les prestataires à travers le pays.

«Le prochain premier ministre du Canada fera face à des défis importants…parmi ceux-ci, plus de 6,7 millions de Canadiens, dont des enfants, qui souffrent d’une maladie mentale ou qui sont aux prises avec une condition de santé mentale», a déclaré le chef néo-démocrate, qui était de passage en Alberta.

M. Mulcair a souligné qu’il était important de s’occuper rapidement des problèmes de santé mentale dès le plus jeune âge des enfants pour le bien des familles et du système de santé en général.

«Aider juste un enfant avec une maladie mentale n’améliorera pas seulement sa qualité de vie, mais cela permettra aussi de faire des économies dans le système de santé pour en aider d’autres», a-t-il expliqué.

Pour concrétiser ces promesses, le chef néo-démocrate a l’intention de convoquer les premiers ministres provinciaux et ministres de la Santé du pays pour leur expliquer ses priorités en santé. Ottawa, selon lui, doit être un partenaire des provinces dans ce domaine.

M. Mulcair a annoncé plusieurs promesses dans le domaine de la santé dans les derniers jours. Le chef s’est engagé à investir 40 millions $ dans le cadre de sa stratégie nationale sur la maladie d’Alzheimer et la démence, 500 millions $ pour la construction de 200 cliniques médicales et l’embauche de 7000 médecins et autres professionnels de la santé et 1,8 milliard $ pour aider les provinces à améliorer les soins aux aînés.

Le chef néo-démocrate s’est fait questionner à plusieurs reprises à savoir comment il allait financer ces engagements onéreux tout en gardant un budget équilibré. Il a indiqué que son parti dévoilerait son cadre financier d’ici jeudi, avant le débat du «Globe and Mail», à Calgary, qui portera sur l’économie.

M. Mulcair a d’ailleurs appelé les chefs libéral Justin Trudeau et conservateur Stephen Harper à faire de même.

Le NPD espère conquérir quelques circonscriptions en Alberta, où la néo-démocrate Rachel Notley est parvenue à remporter un gouvernement majoritaire il y a quelques mois. «Les gens ici, en Alberta, et à Lethbridge en particulier, cherchent une autre option», a affirmé M. Mulcair.

Le chef a ajouté qu’il «aimait par-dessus tout» qu’on parle de certaines circonscriptions comme étant des forteresses pour les autres partis.

«Je me souviens en 2007, les gens trouvaient que j’étais téméraire de me présenter dans la forteresse libérale d’Outremont, au Québec, et nous l’avons gagnée. J’ai été élu là-bas trois fois maintenant. Regardez-nous bien aller, les gens veulent du changement», a-t-il lancé.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.