National
23:40 19 octobre 2015 | mise à jour le: 20 octobre 2015 à 01:34

Le Bloc fait des gains sans son chef

Le Bloc fait des gains sans son chef
Photo: Yves Provencher/Métro

 

Alors que son parti a obtenu de meilleurs résultats qu’en 2011, faisant élire 9 députés, le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe a quant à lui été défait.

La candidate du Nouveau parti démocratique, Hélène Laverdière, a remporté la circonscription de Laurier-Sainte-Marie par 1569 voix devant M. Duceppe et 35,6% des votes.

«Les résultats ne sont pas ceux que nous avons souhaité, mais on a mené véritablement une belle campagne, a affirmé Gilles Duceppe lors de son discours au rassemblement du parti au Cabaret La Tulipe à Montréal. On nous croyait presque disparus, mais nous voilà plus présents qu’on l’était. Nous partions de loin et nous avons progressé.»

Le président et ancien chef du Bloc québécois Mario Beaulieu a pour sa part remporté la circonscription de Pointe-de-l’Île, par une avance confortable de 2339 voix devant la libérale Marie-Chantale Simard. Parmi les huit autres circonscriptions acquises par le parti souverainiste, plusieurs sont situées sur la couronne Nord de Montréal, dont Terrebonne, Mirabel et Repentigny. Au moment de mettre en ligne un autre député était en avance, sans être déclaré élu dans Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères.

Le parti n’a pas réalisé son objectif d’obtenir 12 sièges, ce qui lui aurait permis de retrouver le statut de parti officiel à la Chambre des communes. Par ailleurs, la balance du pouvoir espérée par le Bloc québécois ne sera pas possible étant donné que le gouvernement libéral sera majoritaire.

«Les électeurs ont voulu se débarrasser de Stephen Harper à tout prix et ils ont choisi le Parti libéral pour ça. C’est sûr qu’on aurait préféré un gouvernement minoritaire», a de son côté analysé Steeve Gendron, le candidat dans Saint-Léonard-Saint-Michel.

Au courant de la soirée, les quelque 150 militants du Bloc québécois présents au rassemblement du parti au Cabaret La Tulipe à Montréal gardaient le moral, applaudissant chaudement à l’annonce de chaque gain.

L’ambiance était à l’optimisme au début de la soirée. «Je suis très enthousiaste. On partait avec deux comtés, alors tout résultat supérieur sera un gain», a commenté la député du Parti québécois Martine Ouellet, présente au rassemblement. Plusieurs militants interrogés par Métro avaient la même réflexion.

Les Bloquistes avaient effectivement tout à gagner à cette élection, n’ayant plus que deux députés à la dissolution de la Chambre. Ils n’avaient remporté que quatre circonscriptions lors des élections de 2011.

Après avoir démissionné à la suite des dernières élections, Gilles Duceppe avait vu son parti perdre plusieurs joueurs sous le leadership de Mario Beaulieu. Son retour a donc vraisemblablement permis à son parti de reprendre du poil de la bête.

M. Duceppe rencontrera la presse mardi pour faire le point sur la suite des choses, a confirmé le directeur des relations de presse du Bloc, Dominic Vallières.

À lire aussi, la grande entrevue de Métro avec le chef du Bloc: «C’est le Canada qui élit Harper»

Articles similaires