Politique

Vaccination: une loterie pour convaincre les jeunes?

Régine Laurent a vacciné Francois Legault Photo: THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Rien n’est exclu pour convaincre les jeunes de se faire vacciner, ni même le lancement d’une loterie. C’est ce qu’a dévoilé le premier ministre François Legault, alors qu’il recevait lui-même une deuxième dose de vaccin, lundi matin, au stade olympique de Montréal.

C’est Régine Laurent, ancienne présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) qui l’a inoculé. Elle est aussi celle qui a dirigé la Commission Laurent sur les droits et intérêts des enfants.

L’objectif de vacciner 75% de la population est presque atteint dans toutes les tranches d’âges, sauf les 18 à 39 ans, avait mentionné le ministre de la Santé Christian Dubé en point de presse mardi dernier.

De ce groupe, 170 000 sont encore à inoculer pour atteindre l’objectif, dont les deux tiers se trouvent dans la région de Montréal et Laval. Ces régions représentent «un défi spécial», a admis M. Legault.

Questionné à ce sujet, le premier ministre a expliqué ne rien exclure, dont la remise de «récompenses» ou la tenue de «loterie». Le tout serait en préparation par le ministère de la Santé. «J’ai confiance en Christian [Dubé]. Quand il sera prêt, il va vous l’annoncer», s’est limité M. Legault.

Au cours des derniers jours, des «Vaccivans» soit des fourgonnettes permettant aux gens de se faire vacciner, ont parcouru les lieux prisés par les jeunes de la Métropole, dont des parcs et le Centre Bell.

Réouverture approuvée

Plus tôt aujourd’hui, le gouvernement fédéral a annoncé que les personnes pleinement vaccinées n’auront plus à compléter de quarantaine lors de leur retour au pays, dès le 5 juillet.

Il ne sera plus nécessaire de se soumettre à un test de dépistage au huitième jour de son retour au pays. Cependant, les tests au départ et à l’arrivée demeurent obligatoires.

Questionné à ce sujet, le premier ministre a souligné qu’il appuie l’ouverture de la frontière canado-américaine, mais seulement pour les personnes ayant reçu deux doses.

M. Legault a toutefois rappelé l’importance pour les voyageurs de posséder une preuve de vaccination. «Il va falloir que le gouvernement fédéral travaille, entre autres, avec les États-Unis pour s’assurer de la façon dont on peut avoir cette preuve d’une vaccination complète», a-t-il indiqué.

Les voyageurs internationaux arrivant au Canada n’auront plus à passer une prise de température.

Articles récents du même sujet