Politique
12:47 15 juillet 2021 | mise à jour le: 16 juillet 2021 à 15:14 Temps de lecture: 3 minutes

Denis Coderre veut des fruits et légumes au Marché Bonsecours

Denis Coderre veut des fruits et légumes au Marché Bonsecours
Photo: Josie Desmarais/MétroLe candidat à la mairie pour Ensemble Montréal, Denis Coderre

En conférence de presse près du Marché Jean-Talon, Denis Coderre a annoncé aujourd’hui vouloir faire du Marché Bonsecours, un marché public.

«Ville-Marie a besoin d’un marché public, et le marché Bonsecours, au même titre que les marchés Atwater ou Jean-Talon pourrait être un marché public, il y a une vocation qui est extraordinaire», affirme M. Coderre.

Le Marché Bonsecours, en tant que marché public, deviendrait «un marché local, mais aussi une destination pour les visiteurs internationaux.»

Construit en 1844, l’édifice a accueilli un marché public dès 1847, pendant près d’un siècle. S’il a même servi d’Hôtel de Ville, de 1853 à 1878, le Marché Bonsecours abrite aujourd’hui le Conseil des métiers d’art du Québec, des boutiques d’artistes et des restaurants.

Cet emblème du vieux-port, par son architecture néo-classique est un lieu historique national depuis 1984 et se classe parmi les 10 plus beaux bâtiments patrimoniaux au Canada.

À propos de l’importance des édifices patrimoniaux, à l’image du Marché Bonsecours, Denis Coderre a ajouté «qu’on devrait s’occuper du patrimoine qui en a bien besoin». Il a cité également l’église Saint-Esprit-de-Rosemont, «un patrimoine essentiel qui est en train de tomber». Le gouvernement du Québec avait d’ailleurs annoncé, ce lundi un financement de 1,4M$ pour la restauration de l’église.

Le candidat souhaite également valoriser les produits du terroir et créer des foires pour en faire la promotion. M. Coderre promet également «une stratégie gastronomique» et de «belles surprises pour les marchés».

M. Coderre précise que les marchés publics sont des «points de destination» et pour le candidat, «cette capacité de se nourrir, cette expérience extraordinaire de la bouffe fait une différence dans la vie des gens.» Tourisme Montréal n’a pas souhaité commenter la proposition de Denis Coderre de faire du Marché Bonsecours, un marché public.

Nouveaux candidats pour Ensemble Montréal

Le chef d’Ensemble Montréal a choisi le marché Jean Talon pour annoncer deux nouvelles candidatures, qui portent à 80 les candidats du parti.

L’équipe d’Ensemble Montréal se complète dans Outremont, avec la candidature de Dan Kraft, pour le district de Claude-Ryan. M. Kraft, avocat et doctorant en droit comparé, a participé à la fondation du parti Citoyen.ne.s Outremont au cours de la dernière année. Le parti avait décidé, fin juin, de former une coalition avec Ensemble Montréal.

Du côté de Rosemont-La-Petite-Patrie, Gilles Grondin tentera de briguer la mairie de l’arrondissement. Celui qui été conseiller municipal dans le Vieux Rosemont et a occupé pendant 20 ans la direction générale du Mouvement national des Québécoises et Québécois a choisi de «renouer avec la politique municipale au sortir de la pandémie.»

Il fera face à François Limoges qui se présentera dans l’arrondissement pour Projet Montréal.

Articles similaires