Rosemont
18:03 12 janvier 2021 | mise à jour le: 12 janvier 2021 à 18:35 temps de lecture: 3 minutes

Les produits du marché Jean-Talon disponibles à la carte sur le web

Les produits du marché Jean-Talon disponibles à la carte sur le web
Photo: Josie Desmarais/MétroUne grande majorité des aliments du marché Jean-Talon seront disponibles en ligne.

Alors que les services d’épicerie en ligne ne cessent de croître, pandémie oblige, les produits du marché Jean-Talon seront offerts à la carte sur le Web, via la plateforme du Panier Québécois.

Si le service en ligne était offert depuis l’automne pour les boîtes d’aliments présélectionnés, il est maintenant possible d’effectuer ses propres choix dans un éventail nouvellement diversifié. Sont affichés entre autres fruits et légumes, viandes et poissons, en plus d’une grande variété de plats prêts-à-manger.

«C’est environ 80% des produits du marché habituel que l’on peut sélectionner à la carte», affirme Thomas Lemoine, cofondateur de Panier Québécois.

Son équipe et lui ont identifié, au printemps dernier, le besoin criant d’adapter à la nouvelle réalité l’offre du plus grand marché à ciel ouvert d’Amérique du Nord.

«On voyait les commerçants en difficulté et ils n’avaient accès à aucun programme de numérisation, alors on a saisi l’opportunité. Depuis, on va chercher les produits le matin même, on assemble les commandes et puis on va les porter», raconte l’entrepreneur de 30 ans.

Relance verte

Le projet s’est vu offrir le support de la Ville de Montréal qui a donné suite aux démarches de l’OBNL de mobilité durable Jalon. En concordance avec son plan de relance économique agir maintenant Montréal, l’administration de Valérie Plante a perçu une opportunité d’aider l’un de ses marchés publics. Mais l’initiative de Panier Québécois n’est pas uniquement profitable pour l’économie.

«Au-delà d’avoir un projet qui stimule la relance, c’est aussi un service pour la mobilité durable. Le fait de consolider toutes les commandes des clients sur cette plateforme nous permet de créer des routes personnalisées pour limiter les émissions de CO2», affirme Antoine Sambin de Jalon. L’organisme retrouve ses valeurs chez Panier Québécois qui prône l’économie locale et la réduction de l’empreinte écologique.

Avec son équipe de dix employés, l’entreprise mise sur les vélos cargo électriques et quelques fourgons pour les destinations plus éloignées. Les livraisons sont disponibles jusqu’au métro Côte-Vertu à l’ouest, jusqu’à Anjou à l’est, la frontière de Laval au nord et l’île Sainte-Hélène au sud. Actuellement, 30% des livraisons sont effectuées à vélo versus 70% l’été. Panier Québécois aimerait éventuellement offrir ses services dans la ville de Laval et de Longueuil.

Articles similaires