Blogue Décrypto

La plus longue chute du bitcoin

La plus longue chute du bitcoin
Photo: Getty Images

Le 2 février 2019, la plus ancienne des cryptomonnaies est entrée dans sa plus longue tendance baissière depuis sa création, dix ans auparavant (où comme on dit dans le jargon de la finance, son plus long bear market).

Le cours du bitcoin (BTC) évolue sous son plus bas niveau, à savoir 19.764$US, depuis 430 jours consécutifs (-82%). Au moment d’écrire ces lignes, cela dépasse le précédent record négatif enregistré entre la fin 2013 et le début 2015, soit 410 jours (-86%) pendant lesquels la valeur était tombée de 1100 à 200$US.

Personne ne peut encore prédire le prix du BTC, mais certaines institutions financières traditionnelles profitent de ces circonstances pour taper sur le clou.

«Même dans des scénarios extrêmes tels qu’une récession ou une crise financière, il existe des instruments plus liquides et moins complexes pour investir ou se prémunir», affirmaient récemment les analystes de JP Morgan.

La monnaie numérique pourrait trouver un peu de soutien technique autour des 2400$, mais risque de plonger jusqu’à 1260$ si ces conditions de marché persistent, estiment les prévisionnistes de la banque new-yorkaise.

JP Morgan ne raterait pas une si belle occasion d’exprimer son scepticisme quant au manque de valeur concrète des cryptomonnaies. Selon l’enseigne bancaire, ces actifs virtuels n’ont de sens que dans une réalité alternative où les investisseurs auraient perdu toute confiance dans l’or, le dollar et autres grands actifs ou systèmes de paiement mondial.

L’ironie veut toutefois que, depuis la crise économique de 2008, le bitcoin reste l’investissement le plus rémunérateur. Et il disposerait encore de carburant pour reprendre son envol.

Des géants comme Fidelity et ses 7000G$ d’actifs sous gestion s’apprêtent à doper les échanges crypto entre institutions. Tandis que des solutions pour les particuliers sous des bannières bancaires ou boursières classiques se développent, citons le portefeuille crypto d’ABN Amro et l’app Bison de la Bourse de Stuttgart.

Les cryptomonnaies se maintiennent d’ailleurs sur le «radar à opportunités fintech» d’Index Ventures pour cette année. L’imposant fonds de capital-risque croit savoir que les vents contraires essuyés par le marché ont permis de mieux comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Contre toute attente, le pessimisme n’aurait ainsi pas encore pris le dessus. Certains experts perçoivent même de signes positifs dans la courbe descendante du prix du bitcoin. Les analystes de Canaccord Genuity ont décelé un schéma répétitif dans l’historique qui pourrait, sans s’appuyer sur aucun fondement économique, peut-être annoncer un rebond.

Entre 2011 et 2014, une chute du cours pendant près de 400 jours a en effet inversé la vapeur pour reprendre de l’altitude pendant près de 1000 jours.

Ces courbes du prix du bitcoin sur différentes périodes se superposent si bien que les analystes sont tentés d’y voir un modèle. Et, si tel était le cas, le BTC devrait heurter un plancher à la fin de ce mois-ci avant de reprendre de la hauteur jusqu’aux 20 000$… d’ici mars 2021.

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Drôle d'article

    Quel drôle d’article.
    Le bottom fut atteint le 15 décembre 2018 à 3215 dollars.
    Depuis cette date, le Bitcoin évolue au dessus de cette valeur.
    Aujourd’hui, il est a 3904 dollars.

  • Prochaine target

    « Ces courbes du prix du bitcoin sur différentes périodes se superposent si bien que les analystes sont tentés d’y voir un modèle. Et, si tel était le cas, le BTC devrait heurter un plancher à la fin de ce mois-ci avant de reprendre de la hauteur jusqu’aux 20 000$… d’ici mars 2021. »

    Faux.
    Les spécialistes savent que lors du prochain bullrun, le Bitcoin ira bien plus haut que 20 000$.
    Les 100k$ pourraient bien être la prochaine cible d’ici à fin 2021.