Culture

Living in the Future’s Past: Jeff Bridges «passe à l’action» pour l’environnement

Living in the Future’s Past: Jeff Bridges «passe à l’action» pour l’environnement
Photo: Collaboration spéciale

L’acteur américain Jeff Bridges croit qu’en tant qu’individu, chacun de nous doit prendre ses responsabilités sur le plan environnemental.

Le documentaire Living in the Future’s Past, qu’il narre et produit, recueille l’avis d’experts de plusieurs domaines et pose une question au sujet des défis environnementaux auxquels notre planète fait face: dans quelle sorte de monde voulons-nous vivre?

«On ne peut pas attendre une solution en amont, explique l’acteur en entrevue avec Métro. Nous devons réfléchir à ce que nous pouvons faire individuellement, et pas simplement donner 10 ou 20$ à un organisme pour se déculpabiliser.»

«Essayez de vous engager personnellement, poursuit-il. Ne comptez pas sur le gouvernement­.»

Le comédien ne se souvient pas si le projet a été mis sur les rails avant ou après qu’un certain climatosceptique a été élu aux États-Unis, mais il admet que les récentes décisions du gouvernement américain sont évoquées dans le documentaire.

«Ça m’a poussé à m’impliquer pour créer le monde auquel je rêve, précise-t-il. J’ai décidé de m’entourer de gens qui ressentent la même chose plutôt que de lancer les mains en l’air et d’être cynique. Je veux passer à l’action.»

Une des préoccupations de Jeff Bridges est notre rapport au pétrole, ce «précieux cadeau toxique».

«Nous n’avons pas besoin d’un autre film alarmiste qui parle de l’énormité du problème. Je voulais apporter quelque chose de nouveau, une nouvelle vision.» – Jeff Bridges, narrateur et producteur du documentaire Living in the Future’s Past

«Ce n’est pas qu’on devrait arrêter d’utiliser le pétrole, mais on doit l’utiliser pour créer un système d’énergie différent, soutient-il. Nous en avons suffisamment pour le faire, mais ça ne durera pas toujours. Nous devrions l’utiliser pour renverser la situation.»

L’intérêt de l’acteur pour la cause environnementale lui vient de son père, Lloyd, qui était fasciné par les océans. Le fléau du plastique a particulièrement interpellé Jeff Bridges, qui s’est notamment associé à la Plastic Pollution Coalition, un organisme dont la mission est d’éliminer l’usage de bouteilles et de pailles de plastique.

Enthousiaste à l’idée de s’impliquer dans la production, le comédien voulait toutefois s’assurer que Living in the Future’s Past explorerait le sujet plus en profondeur que les documentaires du même genre.

Dès ses premières conversations avec la réalisatrice Susan Kucera, Jeff Bridges lui a indiqué qu’il voulait que le documentaire explore nos origines et les solutions à la crise environnementale.

«J’ai impliqué quelques experts qui viennent du monde des sciences, de la philosophie, de la politique, ainsi que des astronautes, pour que le problème soit abordé sous plusieurs angles», explique le narrateur, ajoutant que le projet a été en production pendant environ deux ans.

«Nous voulions explorer l’évolution humaine et savoir pourquoi nous sommes programmés comme nous le sommes, illustre-t-il. J’aime notre planète et ce que les scientifiques lui prédisent comme avenir m’inquiète.»