Culture

7e ciel: cette semaine, Métro craque pour Soleils noirs, Instinct, Agathe

7e ciel: cette semaine, Métro craque pour Soleils noirs, Instinct, Agathe
Photo: Cinéma Belmopan

1- Soleils noirs

«Plusieurs régions du Mexique forment une immense fosse commune.» La phrase, prononcée dans les premières secondes du documentaire, donne le ton à ce qui nous attend pour les deux prochaines heures et demie. Enlèvements, disparitions, assassinats, féminicides, le Mexique est le théâtre d’une violence atroce, et ce, depuis des décennies. Avec lenteur, respect et délicatesse, la caméra de Julien Elie retrace les sources de ce mal en donnant la parole à une trentaine d’intervenants tous plus pertinents et bouleversants les uns que les autres: proches de victimes, journalistes, avocats et militants. Les scènes du quotidien captées en noir et blanc dans les rues du pays rappellent immanquablement Roma, d’Alfonso Cuarón, mais ici, on est témoin de l’envers de la médaille. Marie-Lise Rousseau

2- Instinct

Quand le genre policier croise l’élite de l’analyse comportementale, ça donne Instinct. Les approches théoriques du béhaviorisme sont mises à l’avant-scène de cette série par Dylan Reinhart, expert en comportement humain, qui aide le NYPD à résoudre ses enquêtes. Le petit renouveau de la deuxième saison, qui cumule une enquête récurrente sur un tueur en série
et des enquêtes sporadiques en complément, offre un meilleur fil conducteur à la série. Malheureusement, elle ne reviendra pas pour une troisième saison. Sur Global GO.
Sébastien
Larocque

3- Amadjar, de Tinariwen

Quel plaisir de retrouver le blues touareg si spécial de Tinariwen. Deux ans après l’excellent Elwan, les musiciens du Sahara malien sont de retour avec leur neuvième album. Amadjar compte une douzaine de morceaux envoûtants pour lesquels le groupe a collaboré avec plusieurs artistes, dont la Mauritanienne Noura Mint Seymali et Warren Ellis, membre de Nick Cave and the Bad Seeds. Le résultat est brillant, alliant, comme toujours, sonorités traditionnelles et modernes accordées à des textes chantés en langue tamasheq. En concert le 27 septembre au MTelus. Amélie Revert

4- Agathe

Il y a des livres qui séduisent par la finesse de leur écriture. C’est le cas de ce roman de la Danoise Anne Cathrine Bomann, qui en peu de pages rassemble une impressionnante quantité d’images évocatrices et de bijoux de phrases. Alors qu’il fait de manière obsessionnelle le décompte des jours et des entretiens qui le séparent de la retraite, un psychiatre de 72 ans déçu par la vie accueille bien malgré lui une nouvelle patiente à son cabinet. De cette rencontre, qui fait remonter des émotions tapies au plus profond de lui, se dégagent un souffle et une lumière incandescente. Aux éditions La Peuplade. Marie-Lise Rousseau

5- La saison 3 de 13 Reasons Why

Les réalisateurs ont relevé le défi d’apporter une nouvelle intrigue après avoir fait le tour du schème initial autour du personnage d’Anna Baker. Un choix pour le moins audacieux : le meurtre de Bryce Walker. Néanmoins un choix qui s’est avéré payant. Le doute plane tout au long des 13 épisodes quant à l’identité du coupable, orientant le blâme d’un personnage à un autre. Le tout en gardant cette formule narrative qui est devenue l’identité de la série, comme l’alternance entre le présent et le passé. Sur Netflix. Sébastien Larocque

6- A Bath Full of Ecstasy, de Hot Chip

Plus que quatre dodos avant le retour du groupe électro-pop Hot Chip à Montréal. Oui, oui, on a hâte à ce point! En effet, le quintette britannique a fait paraître un superbe album en juin, qui a tourné dans nos oreilles tout l’été. Comme son nom le suggère, A Bath Full of Ecstasy a un effet euphorisant. Dès les premières notes, on reconnaît les ingrédients qui forment le son si distinctif de Hot Chip : la voix aérienne d’Alexis Taylor, les mélodies accrocheuses et les rythmes irrésistiblement dansants. Instantanément, les titres de cet album – le septième en près de 20 ans – se sont hissés au rang de classiques de la formation, qui réussit l’exploit de ne jamais décevoir. On plongera donc tête première dans ce bain extatique mardi au MTelus. Marie-Lise Rousseau

7- The Peanut Butter Falcon

Relecture moderne de Huckleberry Finn, The Peanut Butter Falcon relate la rencontre entre deux hors-la-loi qui veulent refaire leur vie : Zak (attendrissant Zack Gottsagen), un jeune trisomique qui fuit la maison de retraite pour vieillards où il est coincé, et Tyler (excellent Shia LaBeouf), pêcheur au passé trouble qui s’est foutu dans un beau pétrin. Si ce charmant petit film ne réinvente pas la formule du duo improbable, il renferme son lot de bons moments, magnifiquement filmés dans le décor pittoresque du vieux sud américain. Un feel good movie parfait pour la fin de l’été. Présentement en salle. Benoit Valois-Nadeau

Et on se désole pour

Le décès de Pierre Nadeau

Une grande et magnifique voix du journalisme s’est éteinte cette semaine avec le décès de Pierre Nadeau. Comme grand reporter, il aura fait pénétrer l’actualité internationale dans le foyer de millions de spectateurs. Comme intervieweur, il aura demandé des comptes aux riches et aux puissants de ce monde. Populaire, doté d’un panache incroyable et d’une capacité unique à vulgariser l’information pour un large public, il restera une référence pour encore très longtemps. Benoit Valois-Nadeau