Culture
14:50 25 février 2020 | mise à jour le: 25 février 2020 à 14:50 temps de lecture: 2 minutes

Cinéma documentaire: la plateforme Tënk arrive au Québec

Cinéma documentaire: la plateforme Tënk arrive au Québec
Photo: Collaboration spéciale Icarus Films«Un jour Pina a demandé» de Chantal Akerman

Une excellente nouvelle pour les amateurs de cinéma du réel. Tënk, plateforme numérique de diffusion de documentaires d’auteur, sera disponible dès le 28 février dans tout le Québec.

Chaque semaine, Tënk mettra en ligne cinq films et ceux-ci resteront accessibles pendant deux mois. Pour commencer, la programmation se veut presque entièrement québécoise. Bestiaire de Denis Côté, Chronique d’un temps flou de Sylvie Groulx et plusieurs films de Nicolas Philibert, dont Le pays des sourds, seront ainsi mis à disposition des abonnés.

Un Jour Pina m’a demandé, de la cinéaste belge Chantal Akerman, figure aussi sur la sélection initiale.

Au total, ce sont une quarantaine de films en version originale française, ou avec sous-titres, qu’il sera possible de regarder en tout temps.

Pour choisir les documentaires, une quinzaine de professionnels du cinéma québécois sont mobilisés, chacun ayant en charge une thématique spécifique. Sur le site web, les films sont en effet classés selon différentes «plages», parmi lesquelles «coup de coeur», «arts» ou encore «expérimentations».

Tënk a vu le jour à Lussas en France, surnommé le Village documentaire. Depuis sa création il y a trois ans, plus de mille films ont déjà été diffusés à travers l’Europe francophone.

Le lancement de Tënk aura lieu lors des Rendez-vous Québec Cinéma le 28 février à 17h à la Cinémathèque. Pour l’occasion, Les Chiens-Loups de Dominic Leclerc sera projeté.

Articles similaires