Culture
11:51 19 juin 2020 | mise à jour le: 19 juin 2020 à 11:51

7e Ciel: cette semaine, on craque pour «L’exil vaut le voyage», «Da 5 Bloods»…

7e Ciel: cette semaine, on craque pour «L’exil vaut le voyage», «Da 5 Bloods»…
Photo: CourtoisieDa 5 Bloods, un film de Spike Lee

Les journalistes de Métro vous présentent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine, dont le roman dessiné L’exil vaut le voyage, le balado Laissez-nous raconter l’histoire crochie et le film Da 5 Bloods.

L’exil vaut le voyage

Plonger dans un livre de Dany Laferrière, c’est voguer dans un autre espace-temps. Dans le cas de ce troisième roman dessiné, c’est faire un voyage sensoriel et poétique à travers l’Amérique, son continent-maison. S’il a fait ce livre, dit-il, c’est parce qu’il en a «marre qu’on associe uniquement l’exil à une douleur». Avec ses dessins colorés et sa plume éclairée, l’académicien pose un regard lumineux sur son impressionnant périple. De Montréal à Buenos Aires en passant par São Paulo, New York et Mexico, il rend magnifiquement hommage aux gens et aux lieux qui l’ont marqué. En transmettant sa passion contagieuse pour ses auteurs fétiches (Baldwin et Borges, notamment), il traite avec finesse et intelligence d’enjeux cruciaux comme le racisme, la colonisation et l’identité. La fonction première de l’écrivain, écrit-il, est de «faire surgir au bout de ses doigts la fleur de l’émotion». C’est précisément ce qu’il fait dans ce roman gorgé de perles de sagesse qui fait un bien fou à lire.
Marie-Lise Rousseau

Laissez-nous raconter l’histoire crochie

À l’heure où l’on songe à déboulonner les statues de certains colonisateurs, il serait peut-être temps de décoloniser nos esprits et notre vocabulaire. C’est là le mot d’ordre du balado Laissez-nous raconter l’histoire crochie, qui donne le micro aux communautés autochtones du pays. Animée par la poète innue Marie-Andrée Gill, la série propose de redéfinir certains mots comme École, Réserve ou Réconciliation pour enfin présenter le point de vue des Premières nations. L’exercice est non seulement nécessaire, mais aussi captivant, grâce à des entrevues touchantes et un montage impeccable.
Disponible dès dimanche sur Radio-Canada OHdio
Benoit Valois-Nadeau

Da 5 Bloods

Da 5 Bloods n’est pas le plus grand coup de Spike Lee, mais il vaut néanmoins le détour. À la fois film d’aventure et de guerre, il met en scène quatre vétérans afro-américains de retour au Vietnam pour récupérer un trésor et les restes de Stormin’ Norman, leur mentor tombé au combat. Bien que l’ensemble soit parfois trop violent et manque de subtilité, la leçon d’histoire sur l’implication des Afro-américains dans les conflits armés est édifiante et pertinente. Et que dire des brillantes performances d’acteurs, particulièrement celle de Delroy Lindo, magistral dans le rôle du torturé Paul.
Disponible sur Netflix
Marie-Lise Rousseau

Tout part de là

Derrière chaque grand film, il y a d’abord un grand scénario. Né durant le confinement, le site Tout part de là est une bibliothèque virtuelle qui regroupe des dizaines de scénarios de films québécois, des courts comme des longs métrages, de Fauve à Dans une galaxie près de chez vous en passant par Jeune Juliette.  Une belle ressource pour les étudiants, professeurs et aspirants scénaristes, mais aussi pour tous les cinéphiles qui voudraient comprendre d’où naît la magie.
toutpartdela.ca
Benoit Valois-Nadeau

No Home Movie

Son dernier film, sûrement l’un de ses meilleurs, Chantal Akerman le consacrera à sa mère. Des plans qui prennent le temps d’exister, des cadrages parfaitement millimétrés, et surtout un récit sensible, mélancolique et d’une profonde humanité – celui de Natalia, qui a fui la Pologne pour échapper au nazisme –  dont seule la cinéaste belge a le secret, font de ce documentaire un adieu au cinéma si émouvant, si intime.
Disponible sur Tënk
Amélie Revert

Cranks

Il y a quelque chose de très étrange, mais également de très jouissif, dans ce film de Ryan McKenna, par ailleurs aussi extravagant que son titre l’indique. Aidé par un magnifique noir et blanc, et une esthétique qui n’est pas sans rappeler l’univers de Twin Peaks, on y découvre des personnages solitaires qui évoluent dans leur ville, Winnipeg, visiblement tout autant décalée qu’eux. Mais par quoi sont-ils liés? La radio! Et plus précisément les lettres d’archive les plus controversées écrites à l’animateur au style agressif Peter Warren…
Disponible au cinemamoderne.com
Amélie Revert

La saison 2 de Dead To Me

Trépidante, grinçante, hilarante et émouvante,
la suite et fin de cette série créée par Liz Feldman satisfait toutes nos attentes. L’amitié attendrissante et tordue entre Jen et Judy, développée dans des circonstances déjà très sombres, gagne en profondeur au fil du récit particulièrement bien ficelé. Chaque épisode, comme un morceau de plus au casse-tête, fait avancer l’intrigue au bon rythme. Dans les rôles principaux, Christina Applegate et Linda Cardellini forment un duo irrésistiblement attachant.
Disponible sur Netflix
Marie-Lise Rousseau


Et on se désole pour…

Les travailleurs culturels

Tous les milieux sont affectés par la crise découlant du coronavirus et la culture ne fait pas exception. Si les artistes les plus connus arrivent encore à rejoindre le public, des milliers d’autres créateurs et artisans de l’ombre sont plongés dans l’incertitude.  Privés de revenus (certains attendent encore d’être payés pour du travail effectué avant la crise) et de moyens d’expression,  seront-ils encore à leur poste lorsque la vie culturelle pourra reprendre
son cours normal? 
Benoit Valois-Nadeau

Articles similaires