Soutenez

Éric Lapointe plaide coupable de voies de fait sur une femme

Éric Lapointe
Éric Lapointe Photo: Archives Métro

Le rockeur Éric Lapointe a plaidé coupable mercredi, lors d’une audience à la Cour municipale de Montréal. Il est accusé de voies de fait sur une femme dont l’identité demeure inconnue.

«Je regrette sincèrement les gestes que j’ai posés ce matin-là. Je sais pertinemment que l’état d’intoxication dans lequel je me trouvais n’excuse en rien mon comportement», a déclaré Éric Lapointe au juge Steeve Larivière, comme l’ont rapporté plusieurs médias.

Il fait ainsi référence aux évènements qui se sont produits le 30 septembre 2019, soit le lendemain de sa soirée d’anniversaire. Vers 6h45 ce matin-là, alors que le chanteur est encore sous influence, une dispute éclate avec la plaignante, qui était quant à elle sobre. Éric Lapointe a posé sa main contre le cou de celle-ci et l’a adossée au garde-manger.

«La plaignante a composé le 911 afin de dénoncer l’événement en mentionnant ne pas avoir peur de M. Lapointe», a précisé l’avocat de la défense, Me Jacklin Turcot.

La victime présumée, dont l’identité est protégée par une ordonnance de non-publication, n’était pas présente lors de l’audience.

Les deux parties se sont entendues sur une suggestion commune d’absolution conditionnelle assortie d’une probation d’un an. Après avoir plaidé coupable, Éric Lapointe espère donc s’éviter un casier judiciaire.

Le juge doit maintenant réfléchir à la demande commune des avocats.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.