Culture
09:52 23 octobre 2020 | mise à jour le: 23 octobre 2020 à 09:59 temps de lecture: 5 minutes

Sur vos écrans cette semaine…«Les Chiens-Loups», «Nothingwood», «Moi, Tonya»

Sur vos écrans cette semaine…«Les Chiens-Loups», «Nothingwood», «Moi, Tonya»
Photo: Collaboration spécialeLes Chiens-Loups de Dominic Leclerc

Cette semaine, on vous conseille Les Chiens-Loups, Nothingwood, Moi, Tonya et d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

Les Chiens-Loups

(3)

Documentaire canadien réalisé par Dominic Leclerc.

C’est quoi ? Armé d’une fable de La Fontaine, le comédien Alexandre Castonguay s’installe pendant six mois dans une école primaire de Rouyn-Noranda, afin d’enseigner aux enfants le sens du mot liberté, au moyen d’exercices et de jeux de mémorisation, de diction et d’expression corporelle.

C’est comment ? Une résidence d’artiste en milieu scolaire prend l’envergure d’une vraie expérience de cinéma et de vie, dans ce documentaire de création fascinant et patient sur l’apprentissage des libertés. Alexandre Castonguay trouve dans la mise en scène de Dominic Leclerc le moyen idéal pour exprimer sa vulnérabilité, et aussi surtout, la générosité de sa pensée.

En vidéo sur demande sur la plateforme Tënk

 

 

Clouds

(5)

Drame américain Réalisé par Justin Baldoni

Mettant en vedette Fin Argus, Sabrina Carpenter, Madison Iseman.

C’est quoi ? Atteint d’un cancer des os incurable, Zach Sobiech compose avec sa meilleure amie Samantha une chanson d’adieu, qui devient virale sur Youtube. Entouré de sa famille et de sa petite amie ballerine, l’adolescent vit de mémorables derniers jours.

C’est comment ? Inspirante et jouée de manière fort attachante, cette histoire vraie s’assortit hélas d’une myriade de clichés et de bien des longueurs. Réalisateur de FIVE FEETS APART (une autre histoire de courage face à la maladie), Justin Baldoni signe une mise en scène fonctionnelle et lamine indifféremment la bande-son avec les jolies compositions du regretté Sobiech.

Sur Disney +

 

 

Moi, Tonya (I, Tonya)

(3)

Drame biographique américain réalisé par Craig Gillespie

Mettant en vedette Margot Robbie, Sebastian Stan, Allison Janney.

C’est quoi ? Sans éducation, mais sous l’impulsion de sa mère tyrannique, Tonya Harding devient une patineuse artistique de premier plan. Sa carrière s’arrête brutalement en 1994, quand les médias révèlent que son ex-mari a engagé des malfrats pour intimider sa rivale Nancy Kerrigan.

C’est comment ? En illustrant avec invention et dynamisme les déclarations contradictoires des individus impliqués (pseudo-entrevues pétries de mensonges, voix-off en contradiction avec l’image, etc.), I, TONYA réinvente à sa manière ludique le modèle du biopic. L’ensemble est porté par la performance attachante et pleine d’aplomb de Margot Robbie.

Samedi 20h sur ARTV

 

 

NOTHINGWOOD

(3)

Documentaire français réalisé par Sonia Kronlund.

C’est quoi ? En Afghanistan, pays en guerre depuis trente ans, une documentariste de France Culture accompagne durant une semaine Salim Shaheem, populaire réalisateur de série z qui tourne son 111e film avec ses trois acteurs les plus fidèles.

C’est comment ? Sonia Kronlund signe une ode sincère à la résilience, doublée d’une incursion privilégiée dans l’industrie cinématographique afghane, surnommée « Nothingwood » par son coloré protagoniste. Tourné en une semaine dans des conditions parfois périlleuses, ce documentaire traduit, par sa réalisation modeste, l’urgence de créer de cet attachant Ed Wood afghan.

En vidéo sur demande sur la plateforme Tënk

Poissonsexe

(4)

Comédie sentimentale française réalisée par Olivier Babinet

Mettant en vedette Gustave Kervern, India Hair, Ellen Dorrit Petersen.

C’est quoi ? Dans un futur proche, où la vie aquatique a disparu, un biologiste marin comble son désir de paternité en courtisant une jeune femme qui partage son obsession pour le sort de la dernière baleine vivante, et avec laquelle il a découvert sur la plage un étrange animal amphibien.

C’est comment ? Romance insolite sur fond de fable écologiste angoissante, POISSONSEXE ménage un humour décalé réjouissant et d’habiles revirements dramatiques. Hormis quelques jolis effets fantaisistes, la réalisation se fait plutôt discrète. Face aux attachants Gustave Kervern et India Hair, Ellen Dorrit Petersen compose une savoureuse virago sans âme.

Sur la plateforme du Festival du Nouveau Cinéma en ligne

 

 

Violation

(4)

Drame canadien réalisé par Madeleine Sims-Fewer et Dusty Mancinelli

Mettant en vedette Madeleine Sims-Fewer, Anna Maguire, Jesse LaVercombe.

C’est quoi ? En compagnie de son époux Caleb, qu’elle ne désire plus, Miriam passe quelques jours à la maison lacustre de sa soeur Greta, qui file le parfait amour avec Dylan, un ami d’enfance des deux femmes. Se produit alors un événement troublant, qui aura des conséquences dramatiques.

C’est comment ? En plus de camper Miriam avec intensité, Madeleine Sims-Fewer coréalise avec Dustin Mancinelli un premier film dérangeant, dur récit de vengeance sur le consentement et la trahison, mis en images de manière soignée et inventive. Cependant, la déconstruction du scénario génère plus de confusion que de tension dramatique, ainsi que quelques trous narratifs importants.

Sur la plateforme du Festival du Nouveau Cinéma en ligne

 

 

Articles similaires