Culture
14:41 11 mars 2021 | mise à jour le: 11 mars 2021 à 14:42 temps de lecture: 2 minutes

Selon une étude américaine, les femmes toujours boudées dans les classements musicaux

Selon une étude américaine, les femmes toujours boudées dans les classements musicaux
Photo: Roy Rochlin/Getty ImagesRihanna fait partie des rares artistes féminines à figurer dans le classement Billboard Hot 100 en tant qu'autrice-compositrice, selon une étude d'Annenberg Inclusion Initiative.

Les femmes peinent encore à se faire une place dans les grands classements musicaux comme le Billboard Hot 100, selon une nouvelle étude du think tank américain Annenberg Inclusion Initiative. Pour preuve, moins d’un quart des artistes y figurant ces huit dernières années sont… des femmes.

Si Patrick Juvet se demandait à la fin des années 70 «Où sont les femmes ?», l’université de Californie du Sud s’interroge sur leur absence dans l’industrie musicale. Une récente étude, menée par l’Annenberg Inclusion Initiative, révèle que seuls 21,6% des artistes apparaissant dans le classement Billboard Hot 100 entre 2012 et 2020 sont des femmes. Elles n’étaient que 20,2 % à avoir eu cette opportunité l’an dernier, un chiffre en baisse par rapport à 2019. Les données de l’Annenberg Inclusion Initiative montrent également que les artistes féminines sont encore moins nombreuses à figurer dans le palmarès de Billboard en duo (7,1%) ou en groupe (7,3%).

Les inégalités hommes-femmes sont encore plus marquées lorsque l’on s’intéresse aux coulisses de l’industrie musicale. Seules 2,6% des femmes apparaissant dans le classement Billboard Hot 100 sont créditées comme productrices, contre 12,6 % comme autrices-compositrices. «Les productrices – et en particulier les femmes de couleur – sont pratiquement invisibles dans l’industrie musicale», a déclaré Stacy L. Smith, l’autrice principale du rapport. «Seulement 5% des chansons de notre échantillon couvrant neuf années de musique mainstream avaient été produits par une femme. Mettre en valeur le talent des femmes et leurs contributions créatives est essentiel si l’industrie du disque veut atteindre l’égalité».

Alors que la 63ème cérémonie des Grammy Awards se déroulera le 14 mars prochain, le rapport s’intéresse aussi aux discriminations de genre au sein des catégories phares des récompenses de l’industrie musicale américaine. Si de plus en plus d’artistes féminines sont en lice pour les prix «artiste de l’année» et «chanson de l’année», elles sont délaissées lorsqu’il s’agit de concourir pour la statuette de «producteur de l’année» (2,1 %). La prochaine édition des Grammys ne remédiera pas à cette situation puisque seuls Jack Antonoff, Dan Auerbach, Dave Cobb, Flying Lotus et Andrew Watt sont en compétition pour la récompense.

Articles similaires