Culture
10:38 17 mars 2021 | mise à jour le: 17 mars 2021 à 17:04 temps de lecture: 3 minutes

Vers la fin pour les cérémonies de remise de prix?

Vers la fin pour les cérémonies de remise de prix?
Photo: Kevin Winter/Getty Images for The Recording AcademyLa 63ème édition des prestigieux Grammy Awards n'a attiré que 8,8 millions de téléspectateurs américains.

Bien que très attendues des professionnels de la culture, les cérémonies de remise de prix peinent à convaincre le grand public depuis le début de la pandémie. La preuve avec la dernière édition des Grammy Awards, boudée par près de 98% des Américains âgés de 18 à 49 ans, qui a réalisé la pire audience de son histoire.

Elles rythmaient autrefois l’agenda culturel, mais la pandémie de Covid-19 les a contraintes à se réinventer. Les cérémonies de remise de prix privilégient dorénavant des formats hybrides où les performances musicales alternent entre lives et pré-enregistrements. La preuve avec la 63ème édition des prestigieux Grammy Awards, qui s’est tenue dans la nuit du 14 au 15 mars à Los Angeles.

Si la cérémonie a été marquée de nombreux moments forts, elle n’a pas vraiment convaincu les téléspectateurs américains. Seuls 8,8 millions d’entre eux ont suivi en direct les Grammy Awards cette année, selon les données de Nielsen. Soit une baisse de 53% par rapport à 2020. Les audiences de cette 63ème édition sont particulièrement mauvaises auprès des Américains âgés de 18 à 49 ans, qui sont seulement 2,1% à l’avoir regardé sur NBC et en ligne. En comparaison, ils étaient 5,4% à suivre la cérémonie de remise de prix en 2020.

Ces audiences en berne inquiètent les responsables de l’Academy of Motion Picture Arts and Science et de la chaîne ABC, qui se préparent à la tenue de la prochaine édition des Oscars à Los Angeles le 25 avril prochain. Une cérémonie particulièrement attendue étant donné qu’elle se tiendra plus d’un an après la fermeture des cinémas de la ville américaine en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Les responsables des Oscars avaient déjà du souci à se faire après les Golden Globes, qui n’ont attiré que 6,9 millions de téléspectateurs aux États-Unis.

Bien que les audiences des cérémonies de remise de prix soient au plus bas depuis l’année dernière, les professionnels du secteur conçoivent que les chiffres étaient déjà décevants bien avant le début de la pandémie. «En fait, ce n’est pas nouveau, mais ça s’est accéléré», a déclaré Richard Rushfield, rédacteur en chef de la newsletter spécialisée The Ankler à CBC News. «Des choses qui auraient pu prendre 10 ans se sont produites en six mois». Beaucoup pointent aussi du doigt les nombreuses polémiques qui sont récemment venues entacher la crédibilité des cérémonies de remise de prix, entre l’absence de nomination de The Weeknd aux Grammy Awards et de la série à succès  I May Destroy You aux Golden Globes. La prochaine édition des Oscars va peut-être renverser la vapeur.

Articles similaires