Culture
10:00 16 avril 2021 | mise à jour le: 16 avril 2021 à 10:01 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel: on craque pour «Nomadland», «Punch line», «Fast Fashion» et d’autres

7e ciel: on craque pour «Nomadland», «Punch line», «Fast Fashion» et d’autres
Photo: CourtoisieNomadland est présentement en salles et sur le service Star de Disney +

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont le film Nomadland, le spectacle Punch line, le documentaire Fast Fashion et d’autres.


Nomadland

Prévoyez un masque de rechange lors de votre prochaine sortie au cinéma : l’humanité et la beauté de ce film sont à pleurer. Pourtant, la mise en scène toute en retenue de Chloé Zhao ne cherche pas à émouvoir à tout prix. Mais comment rester insensible à la force et à la résilience de Fern, cette femme qui, après la mort de son mari et la fermeture de l’usine qui employait toute sa petite ville, repart à zéro avec pour seul chez-soi sa camionnette? Toujours à la hauteur, Frances McDormand livre une performance magistrale. À ses côtés, on part à la découverte d’une facette méconnue de l’Amérique, d’une communauté tissée serrée, d’êtres humains extraordinaires et de paysages à couper le souffle. On se voit au bout de la route!
Marie-Lise Rousseau

Punch line

Seul sur scène, le chorégraphe et danseur Jacques Poulin-Denis se permet l’inconcevable pour le commun des performeurs : il oublie son texte, perd le contrôle et craque en écoutant sa voix intérieure. En faisant tomber les masques, il remet en question le concept de la chute en stand-up, d’où le titre du spectacle. En transgressant ainsi les codes, il livre un monologue tragi-comique hybride entre l’humour, le théâtre et la danse. En résulte un spectacle iconoclaste, personnel, rythmé et drôlement émouvant.
À l’Agora de la danse et en webdiffusion jusqu’au 30 avril
Marie-Lise Rousseau

Fast Fashion

Une grosse claque! Le documentaire de Gilles Bovon et Édouard Perrinnous révèle ainsi «les dessous de la mode à bas prix». Quel est l’impact d’une robe vendue à une vingtaine de dollars? Pour nos finances, il est moindre, mais pour l’environnement et les travailleurs les conséquences sont ravageuses. On apprend aussi dans ce film-choc qu’une mode écolo n’existe tout simplement pas, malgré ce que des marques comme Zara et H&M tentent de nous faire croire…
Gratuit sur Tënk du 17 au 20 avril pour Ciné Vert
Amélie Revert

Bye bye baby de Requin Chagrin

Est-il possible de ne pas tomber en amour avec le troisième disque de la Française Requin Chagrin? La dizaine de titres qu’elle propose nous amène vers un univers nocturne planant et nacré, presque velouté. Sa voix grave et d’excellentes mélodies d’une dream pop brillante bercent et réconfortent cette mélancolie qu’on aime partager avec elle en tête à tête. Bye bye baby, Fou, Love, Juno… voilà un album qui s’écoute en boucle et nous fait oublier le temps.
Amélie Revert

Art souterrain

Le parcours d’expositions urbaines nous offre un accès privilégié et inédit à l’art contemporain. Du Palais des congrès au Centre de commerce mondial en passant par la Place Victoria, l’occasion nous est donnée de découvrir gratuitement des œuvres à travers le thème plus que jamais d’actualité de la chronométrie. On vous suggère fortement un coup d’œil aux créations remarquables de Katherine Melançon (notre photo), d’Amélie Laurence Fortin ou encore de Chun Hua Catherine Dong.
Jusqu’au 30 avril
Amélie Revert

Portrait-robot

Ève (Rachel Graton) est portraitiste judiciaire. Grâce à son talent et ses déductions, elle peut faire revivre aux victimes des souvenirs enfouis de manière sensorielle et reconstitue, détail par détail, le visage des coupables. Avec une ambiance oppressante à la sauce David Fincher, ce thriller montréalais distillé sur 10 épisodes ne s’annonce pas de tout repos pour les membres de l’unité d’enquête composée d’Ève, de Maryse (Sophie Lorain), Anthony (Adrien Belugou) et Bernard (Rémy Girard).
Sur Club Illico
Martin Nolibé

Le ciel est au plancher de Louis-Jean Cormier

Comme le printemps, Louis-Jean Cormier fait son retour, un an après Quand la nuit tombe. Dans ce quatrième album solo, l’auteur-compositeur-interprète explore les thèmes du deuil et de l’amour, chantant notamment la mort de son père. Or, les mélodies et les paroles de ses 10 nouvelles chansons ne sont pas pour autant sombres, mais plutôt pleines d’espoir et de lumière. Intime et nostalgique, c’est la trame sonore parfaite pour sillonner les routes québécoises cet été.
Naomie Gelper


Et on se désole pour…

Le décès de Michel Louvain

Que l’on soit fan ou non des chansons de Michel Louvain, on ne pouvait qu’éprouver respect et admiration pour ce parfait gentleman, véritable légende de la musique québécoise, qui a fait carrière pendant 65 ans. Peu d’artistes peuvent se vanter d’avoir charmé un aussi large public, et ce, toutes générations confondues. Si tout le monde aimait l’interprète de La dame en bleu, c’est grâce à son professionnalisme et sa classe légendaires. Un modèle à suivre, très certainement.
Marie-Lise Rousseau

Articles similaires