Culture
10:57 4 mai 2021 | mise à jour le: 4 mai 2021 à 10:57 temps de lecture: 3 minutes

Les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général 2020 dévoilés

Les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général 2020 dévoilés
Photo: Éditions HéliotropeJennifer Bélanger

Les écrivaines Naomi Fontaine, Jennifer Bélanger, Sophie Létourneau, Marie-Ève Lacasse et Marie-Pier Lafontaine sont finalistes aux Prix littéraires du Gouverneur général de 2020 pour leurs romans respectifs Shuni, Menthol, Chasse à l’homme, Autobiographie de l’étranger et Chienne.

En tout, 70 livres canadiens – écrits en français et en anglais – se retrouvent en nomination dans sept catégories. Les gagnants seront annoncés le 1er juin prochain.

Parmi les autres auteurs québécois en nomination se trouvent notamment les poètes Paul Bélanger, Hugues Corriveau, Symon Henry, Martine Audet, et Louis-Karl Picard-Sioui, ainsi que les essayistes Stanley Péan, Frédérique Bernier, Thomas Dommange, Guylaine Massoutre et Michaël La Chance.

À cause de la pandémie, le Conseil des arts du Canada a dévoilé avec quelques mois de retard sa liste des finalistes pour l’année 2020. L’annonce des nominations pour 2021 devrait avoir lieu l’automne prochain.

La valeur totale des Prix littéraires du Gouverneur général s’élève à 450 000$. Chaque gagnant recevra une somme de 25 000$, tandis que leur éditeur recevra 3 000$. Les finalistes reçoivent pour leur part 1000$ chacun.

Quelques finalistes québécois

Romans et nouvelles : 

  • Autobiographie de l’étranger Marie-Ève Lacasse (Paris, France)- Flammarion Québec
  • Chasse à l’homme – Sophie Létourneau (Québec, Québec)– La Peuplade
  • Chienne – Marie-Pier Lafontaine (Montréal, Québec) – Héliotrope
  • Menthol – Jennifer Bélanger (Montréal, Québec)– Héliotrope
  • Shuni – Naomi Fontaine (Québec, Québec) – Mémoire d’encrier

Essais :

  • De préférence la nuit – Stanley Péan (Montréal, Québec)– Les Éditions du Boréal
  • Hantises. Carnet de Frida Burns sur quelques morceaux de vie et de littérature – Frédérique Bernier (Montréal, Québec) – Nota bene, Groupe Nota bene
  • Le rapt ontologique. Penser l’être des singularités – Thomas Dommange (Longueuil, Québec)- Nota bene, Groupe Nota bene
  • Nous sommes le soleil. Femmes sous la dictature (Argentine 1976-1983) – Guylaine Massoutre (Montréal, Québec)- Varia, Groupe Nota bene
  • Une épine empourprée – Michaël La Chance (Chicoutimi, Québec)- Triptyque, Groupe Nota bene

Poésie :

  • Déblais – Paul Bélanger (Montréal, Québec)- Éditions du Noroît
  • Et là, mon père suivi de Et là, ma mère – Hugues Corriveau (Montréal, Québec)– les éditions du passage
  • L’amour des oiseaux moches – Symon Henry (Montréal, Québec)– Éditions Omri
  • La société des cendres suivi de Des lames entières – Martine Audet (Montréal, Québec)– Éditions du Noroît
  • Les visages de la terre – Louis-Karl Picard-Sioui (Wendake, Québec)– Éditions Hannenorak

Théâtre :

  • Aalaapi : faire silence pour entendre quelque chose de beau – Collectif Aalaapi – Atelier 10
  • AmericanDream.ca : L’intégrale – Claude Guilmain (Toronto, Ontario)– Les Éditions L’Interligne
  • Cœur minéral – Martin Bellemare (Montréal, Québec)– Dramaturges Éditeurs
  • Sucré Seize [Huit filles] – Suzie Bastien (Montréal, Québec)– Lansman Editeur
  • Zoé – Olivier Choinière (Montréal, Québec) – Atelier 10

Articles similaires