Culture

Terra Karnaval ou la grand-messe pour Félix Leclerc

Photo: collaboration spéciale

Suivant le thème du «petit bonheur» et à la rencontre de l’œuvre de Félix Leclerc, chaque soir, dans le cadre de la 7e édition du Terra Karnaval, la parade redonnera la chance à Bozo de retrouver son amoureuse.

Partant de la rencontre entre trois icônes de la chanson québécoise le 13 août 1974 sur les plaines d’Abraham, soit Félix Leclerc, Robert Charlebois – qui parraine l’événement – et Gilles Vigneault, Danielle Roy, à la conception artistique, a retracé le parcours du chansonnier et de son p’tit bonheur. «Je pensais que je le connaissais, mais je l’ai rencontré en fait», explique la metteure en scène. Chaque quartier sera l’hôte d’un tableau évoquant un moment particulier de la carrière de Félix Leclerc. Ainsi, Montréal-Nord sera le foyer de l’enfance de Félix; Hochelaga, celui de ses voyages, aux sonorités revisitées de Attends-moi ti-gars; et Rosemont–La Petite-patrie déroulera le tapis rouge pour le bal de Bozo avec L’hymne au printemps.

La mise en place de l’événement, qui rassemblera plus de 1000 citoyens-participants pour sa grande parade du 13 juillet, a été organisée de concert avec les enfants de Félix Leclerc. Nathalie Leclerc a été particulièrement impliquée tout au long du processus. «Les enfants de Félix ont vraiment quelque chose en commun, lance Danielle Roy. Ils sont à l’écoute et ils ont tous les trois une espèce de douceur.» Nathalie, pour qui l’œuvre de son père représente une part importante de sa vie, a fondé l’Espace Félix-Leclerc à l’île d’Orléans. Elle a bien réfléchi avant de donner son aval au projet, mais s’enthousiasme aujourd’hui du résultat. «L’éternité de l’œuvre, je pense que c’est important. Les jeunes le connaissent moins; les 30 ans et moins sont un peu moins au courant de qui il a été. Il faut donc prendre le temps de le faire connaître.»

Terra Karnaval sort cette année des sentiers battus. L’an passé, il s’organisait autour du thème de la fin du monde, et en 2011, il se rebaptisait PinkKarnaval en hommage au célèbre couturier Jean Paul Gaultier. À l’annonce de ce nouveau thème, Danielle Roy admet que les citoyens ont pu au départ se demander comment il serait réalisable. «Par exemple, avec le défilé Jean Paul Gaultier, on avait fait un tango et on m’a demandé d’en refaire un. En allant puiser dans les chansons de Félix, je me suis rendu compte que La mer n’est pas la mer, c’était déjà un peu  un tango», raconte la conceptrice artistique, expliquant comment il a chaque fois été possible d’adapter les chansons.

[pullquote]

Plusieurs invités seront de la programmation, dont Diane Tell, Chloé Sainte-Marie et des artistes de La Voix et de Star Académie.

Articles récents du même sujet