Culture

Des FrancoFolies entre la jeunesse et la sagesse

Photo: Archives Métro

Avec une programmation se promenant de Hugues Aufray à Lisa LeBlanc, en passant par Thomas Fersen et Corneille, les organisateurs des FrancoFolies se targuent de proposer un menu «osé».

Il est vrai que les 24es Francos, dont les spectacles en salle ont été dévoilés mercredi, seront le théâtre de plusieurs «premières», à commencer par le concert d’ouverture, au Théâtre Maisonneuve le 8 juin, qui permettra à Catherine Major de fouler pour la première fois les planches d’une salle de la Place des arts. Mais il y a aussi, respectivement le 8 et le 9 juin au Métropolis, la vedette française Bénabar, qui se produira à Montréal pour la première fois – «Ça fait 12 ans qu’on lui demande et qu’il dit non!» a lancé Laurent Saulnier, vice-président la programmation – et le rappeur Booba, dont ce sera également le premier passage dans la métropole.

Plusieurs grands noms de la musique francophone seront au rendez-vous, notamment Richard Seguin (à L’Astral les 8 et 9 juin), Michel Fugain (au Théâtre Maisonneuve le 14 juin), Jean-Louis Murat (au Club Soda le 9 juin), Julien Clerc (concert de clôture à la Salle Wilfrid-Pelletier le 16 juin) et Claude Dubois (à la salle Wilfrid-Pelletier), dont ce sera «le seul show à Montréal cette année», a souligné Laurent Saulnier.

La programmation comprend également des artistes bien établis plus jeunes, comme Vincent Vallières, Philippe B, Marie-Pierre Arthur (au Club Soda les 10, 11 et 12 juin), ou encore Ariane Moffatt (au Métropolis le 10 juin), Radio Radio (le 14 juin) et Cœur de pirate (les 12 et 15 juin), pour ses derniers spectacles avant de devenir maman.

La série Les folles nuits, qui déménage ses pénates aux Katacombes, sera encore une fois l’occasion de découvrir, chaque soir à 23 h, des noms moins connus comme Les marmottes aplaties (avec Dissonant Nation le 14 juin), Doc Weld, nouveau projet d’Yves Desrosiers avec Urbain Desbois  (le 12 juin), ou encore Ponctuation et Eiffel (le 14 juin). C’est aussi dans le cadre de cette série que sera présenté, le 10 juin, La tournée des francos, ce spectacle réunissant un artiste du Canada, un autre de France et un de la Belgique.

Cette année, Lisa LeBlanc représentera le Canada en compagnie de Giedré (France) et Labiur (Belgique). «Je sais que c’est petit, et que c’est tard, pour un spectacle de Lisa LeBlanc, a plaidé Laurent Saulnier, faisant référence à l’immense succès que connaît actuellement la jeune Acadienne. Mais quand vous entendrez Giedré, vous comprendrez qu’on ne pouvait pas mettre ça dans toutes les oreilles. C’est trash avec un T majuscule!» Le vice-président a tout de même précisé que les trois artistes valaient le détour.

Le 7 juin, première journée des Francos, L’Astral sera le théâtre d’un spectacle de l’École nationale de la chanson de Granby, qu’on confond trop souvent avec le festival de la même ville, croit Laurent Saulnier. Damien Robitaille, Alex Nevsky et Salomé Leclerc, trois artistes ayant fait leurs premiers pas à ladite école, seront notamment de la partie.

Les billets pour tous les spectacles en salle seront mis en vente samedi à midi.

Retours attendus
Les FrancoFolies seront l’occasion de revoir deux spectacles musicaux ayant obtenu un bon succès; l’opéra-folk Les filles de Caleb, dont ce sera les dernières représentations à Montréal (les 9 et 10 juin au Théâtre Maisonneuve) et les fameux 12 hommes rapaillés, version musicale des poèmes de Gaston Miron (du 14 au 16 juin au Théâtre du Nouveau Monde). «Avec Lorraine Pintal, on caresse le rêve d’avoir un spectacle musical au TNM à chaque édition des Francos.» À suivre…

FrancoFolies de Montréal
Du 7 au 16 juin

Articles récents du même sujet