Culture

Cette semaine, on craque pour: The Graduate, Dany Placard, Les Pêcheurs…

Cette semaine, on craque pour: The Graduate, Dany Placard, Les Pêcheurs…
Photo: Photo:B.CALMEAU

Cette semaine, on craque pour… The Graduate, The Fall, le premier épisode des Pêcheurs, Santa Maria de Dany Placard, Art Loop, Dans les forêts de Sibérie et les retrouvailles à MRCY.

1. The Graduate
S’attaquer à un gros morceau comme The Graduate peut être, ish, très risqué. Mais la délicieuse version présentée au Centre Segal frôle la note parfaite. Tout est à point dans ce morceau à la fois drolatique et tragique, mis en scène avec énormément d’imagination par Andrew Shaver. Il y a la séduisante Mrs. Robinson, le désarçonné lauréat et le paternel rétrograde de ce dernier, tous impec. Il y a la trame sonore assurée par Justin Rutledge & Matt Barber qui interprètent avec leurs voix d’anges des motifs de Simon & Garfunkel, mais surtout des compositions de leur cru. Il y a aussi les costumes vintage, le décor inventif. Et même des Cheerios. «Oh, Mrs. Robinson! Oh, Benjamin!» (Natalia Wysocka)

2. The Fall
Si vous ne voulez SURTOUT PAS passer une journée à regarder une série compulsivement, un épisode après l’autre, et encore un autre (faudrait ben aller dehors, hein?), oh pis, un autre encore, NE COMMENCEZ PAS à regarder The Fall. Réalisée par la BBC, cette série policière, qui met en scène un psychopathe père de famille et une enquêteuse troublée, a pour toile de fond Belfast, sa violence et ses lois non écrites. O.K., O.K., on arrête de vous tenter; ils annoncent beau cette fin de semaine. (Natalia Wysocka)

3. Le premier épisode des Pêcheurs
Martin Petit nous a de nouveau solidement accrochés à son hameçon avec le premier épisode de la deuxième saison des Pêcheurs, diffusée à ICI Radio-Canada Télé les mercredis à 21h (épisode qui a attiré 1 038 000 téléspectateurs cette semaine). Ce nouveau départ s’amorce avec une partie de pêche réunissant Martin, François Massicotte et Claude Legault. Lequel arrive avec une grande nouvelle: l’éternel Don Juan vient de tomber amoureux de nulle autre que Renée-Claude Brazeau. Situations complètement loufoques, dialogues cinglants qui arrachent plusieurs fous rires et talentueux comédiens sont encore une fois au rendez-vous. (Jessica Émond-Ferrat)

4. Santa Maria de Dany Placard
Dany Placard, le plus cool des barbus, est de retour. Et à sa façon, il se ramène avec un c*ss de bon album. Accompagné par son fidèle band, Dany propose des arrangements cinq étoiles qui, par moments, évoquent même les Beatles de 1969. Côté textes, toujours «no bullshit», le guitariste-chanteur revendique le droit de marcher dans le bois en fumant une clope, rappelle à quel point l’hiver lui fait mal, cherche une rime en «eil» et se déleste de sa haine de la baignade. «C’est pas parce que tu te sens comme une graine que ça vaut pas la peine», lance-t-il  sur Confucius. Vous devinez ce qui en vaut la peine? Oui, c’est ça, ce disque. (Natalia Wysocka)

5. Art Loop
Le téléphone arabe créatif, ça vous tente? Alors foncez voir la concrétisation du projet ART LOOP. Après 5 mois de voyage et 27 000 km parcourus, Yasser Fadili et Noémie Letu sont revenus avec 12 œuvres de 12 artistes de disciplines différentes, dont chacune doit répondre à la précédente. On est accueilli par les panneaux à message éphémère de Patsy van Roost. Suivent la sculpture girouette en forme de cormoran du Français Mathieu Thomas, puis la version dessinée de l’Islandais Hallur Karl Hinriksson, etc. Inspirant! Jusqu’au 21 septembre, aux Ateliers du Pôle culturel Pi2. (Mathias Marchal)

6. Dans les forêts de Sibérie
Rares sont les occasions de ralentir et de sentir la quiétude des bois même en ville. C’est ce que l’unique Dans les forêts de Sibérie nous invite à faire. Cette performance d’Éric Robidoux mêle de la danse à des extraits du magnifique récit du même titre de Sylvain Tesson – dans une adaptation et une mise en scène de Paula de Vasconcelos. C’est un appel à la méditation, à la douceur, au recueillement. Du 18 au 27 septembre à l’Usine C. (Andréanne Chevalier)

7. Les retrouvailles à MRCY
Difficile de ne pas réaliser à quel point il aurait été peu probable, il y a quelques années, de vous parler d’un show où deux groupes qu’on croyait à tout jamais perdus, Death From Above 1979 et Neutral Milk Hotel, monteront sur scène l’un après l’autre. Bien curieuse, la vie d’amateur de musique en 2014. Pas que nous nous en plaignions, loin de là. C’est donc demain au festival MRCY, à Laval (Quoi? À Laval? Oui, à Laval), qu’on pourra voir le duo le plus détestable (mais si bon!) du rock se chicaner sur scène, suivi d’un groupe folk avec un chanteur aux allures de sans-abri qui nous hypnotisera avec des pièces sortant tout droit de 1998. Jojo Savard aurait prédit ça? (Jeff Yates)

On se désole pour…

Le téléchargement forcé de U2
J’ai maintenant le nouvel album de U2. Tu as le même album. Il l’a, lui aussi. Nous avons tous l’album de U2; vous aussi, vous avez un album de U2. Tout le monde a son album de U2. Pourquoi? Parce qu’Apple a mis Songs of Innocence, le dernier opus (ahem) du légendaire (ahem) groupe irlandais sur nos comptes iTunes sans demander notre consentement, et ce, en dépit de nos efforts vaillants et inlassables pour protéger le club VIP qu’est notre playlist d’une quelconque infiltration de Bono et autres Edge. Merci Apple! (Jeff Yates)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *