Culture

Olivier 2015: Les malaises triomphants

Photo: Yves Provencher/Métro

Avec son humour baveux bien connu, Martin Matte a affirmé hier, en début de gala, qu’il n’avait pas besoin de grosse campagne de pub pour remporter l’Olivier de l’année. Non. Il n’avait qu’à compter sur une chose et une seule: son talent. Il avait bien vu: en fin de soirée, le roi des Malaises repartait avec la plus convoitée des statuettes. «Wooohooo!»

La grande fête de l’humour, la 17e, a débuté par un mélange éclectique de danseuses de cabaret et d’enfants chantant «Les Olivier 2015! Les Olivier 2015!». Chose qui a d’emblée fait rager l’animateur Laurent Paquin: «Les galas qui commencent avec un numéro musical, maudit que j’haïs ça! Et une chorale d’enfants? Sérieux?»

Promettant de faire ça «sans flaflas», le maître de cérémonie a rappelé le thème de la soirée, à savoir la franchise. «Ce soir, pas de bullshit, on dit les choses telles qu’elles sont… Mais attention, franchise ne veut pas dire bitchage

Cette mise en garde lancée, l’animateur a ensuite enjoint les invités à faire preuve d’imagination dans leurs mercis et à ne surtout pas faire comme «à l’ADISQ et aux Jutra», où on a pu voir «c’est quoi des mauvais remerciements». Et, histoire de montrer quoi ne PAS faire, Alex Nevsky s’est pointé sur scène pour livrer son désormais célèbre «Ouais, ouais, vraiment, vraiment, c’est débile, c’est débile» avant que Phil Roy, «l’hôtesse» de la soirée, lui fracasse une guitare sur la tête et le sorte de scène en fredonnant «Pa pa pa pa pa pa».

«Il est doux de savoir qu’il y a encore des gens qui tirent tant de plaisir à faire des choses pour rendre les autres heureux. Merci infiniment.» -Jean-René Dufort lisant une carte de remerciement du Jean-Coutu en allant chercher son Olivier de Série humoristique à la télévision

Sinon, c’est à Simon Leblanc, sacré «Découverte» l’an dernier, qu’est revenu l’honneur de remettre ce prisé prix cette fois-ci. Mais le présentateur s’est d’abord lancé dans un laïus volontairement interminable, puis a laissé le temps au panel de L’Antichambre de présenter les nommés, avant de faire une pause pour aller se changer pendant que Phil Roy, Laurent Paquin et Louis-Jean Cormier (eh oui) se lançaient dans une ballade de feu de camp. En revenant enfin, habillé propre mais tout croche, Leblanc a remis le trophée Découverte à Katherine Levac. «Merci, c’est vraiment au-delà de mes attentes. Pas juste le trophée, mais ma vie en général.» La rousse et ontarienne comédienne de feue SNL Québec en a profité pour saluer ses parents, qui lui ont fait regarder Passe-Partout dans un endroit «où on écoutait juste Barney and Friends» et sans qui elle serait «encore à Cornwall mariée à un gars qui s’appelle Tyler».

«J’ai juste un message: allez voir le premier spectacle de François Bellefeuille!» -Martin Petit, gagnant de l’Olivier de la Mise en scène (assisté de Marie-Christine Lachance) pour ledit show de Bellefeuille.

À part ça, Cathy Gauthier a remporté son premier Olivier à vie, à savoir celui d’Auteure. L’humoriste a également livré une joute verbale avec celle qu’elle a surnommée «la Madonna des pauvres», à savoir Mariana Mazza qui, a son tour, ne l’a pas ménagée. Parmi les autres duos du jour, Sugar Sammy et Mike Ward, qui ont dit être «gentils, gentils», se sont permis de se moquer de plein de gens parce que, justement, ont-ils insisté, «ils sont du bon monde». Sinon, on retiendra le surréaliste passage d’Olivier Martineau qui, accompagné de Yannick de Martino, s’est énervé parce qu’on les confond tout le temps. «Nous mélanger, c’est comme mélanger Caroline Néron et Pierre Bruneau!» «Pierre Bruneau, celui qui fait des bijoux?» a rétorqué son comparse, l’air théâtralement perdu.

Notons aussi que Louis-José Houde a remporté le prix du Spectacle le plus populaire. Après un gag de dégât d’eau, LJH s’est ému: «C’est vraiment la plus belle job au monde et je vous remercie beaucoup de me permettre de faire ça.»

«Je sais que ce n’est pas facile de partager ta vie avec quelqu’un qui dit chaque semaine à des milliers de gens qu’il n’y a personne qui veut coucher avec lui. Mais là, t’es enceinte, ce qui prouve qu’on l’a fait au moins une fois!» -François Bellefeuille, gagnant du Spectacle d’humour, s’adressant à son amoureuse.

François Bellefeuille, grand gagnant du spectacle d’humour, est quant à lui venu présenter, en début de soirée, SEUL (de toute façon, il n’aurait pas accepté de présenter à deux, a-t-il blagué fâché) les concurrents dans la catégorie Comédie à la TV, dont Simon Olivier Fecteau et Sugar Sammy pour Ces gars-là, «leur série L’été de mes 15 ans». Sans trop de surprise, l’Olivier est cependant allé aux Beaux malaises du roi du gala, Martin Matte. Une émission dans laquelle, dixit Bellefeuille, «Martin montre qu’il est riche». Ce dernier, toujours agaceux, en a profité pour lancer le punch d’un gag de son garçon («Ça c’est de l’amour!») et faire remarquer que c’était déjà le huitième (!) trophée qui lui était remis pour ses Malaises. Ce qui l’a poussé à poser la question suivante : «Est-ce qu’on remet trop de trophées au Québec?»

André Sauvé aussi est resté perplexe en remportant le prix du meilleur numéro d’humour pour un discours de présentation échevelé qu’il avait fait à l’ADISQ en 2014. «C’est très intéressant… j’ai gagné un prix pour avoir présenté un prix. À la maison, je me suis dit: “Je vais préparer des remerciements, mais d’un coup que je remporte un prix pour mes remerciements?!”»

La réponse l’an prochain.

Les gagnants

  •  Olivier de l’année – Martin Matte
  • Spectacle d’humour – François Bellefeuille
  • Spectacle populaire de l’année – Les heures verticales de Louis-Josée Houde
  • Auteur de l’année –  Cathy Gauthier, Pierre Fiola, Julien Tapp, Rémi Bellerive pour Pas trop catholique
  • Mise en scène – Martin Petit, et Marie-Christine Lachance pour François Bellefeuille
  • Capsule, sketch ou série humoristique dans un nouveau – Fiston de Jonathan Roberge
  • Comédie à la télévision – Les beaux malaises
  • Spécial humoristique à la télévision – Infoman 2014
  • Série humoristique à la télévision – Infoman
  • Numéro d’humour – La Grille d’évaluation de André Sauvé
  • Découverte – Katherine Levac
  •  Émission de radio humoristique – La zone Morency de François Morency
  • Public de l’année – Québec
  • Comique malgré lui – Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

Articles récents du même sujet