Arts et spectacles

Pierre Lapointe signe la bande sonore de l’exposition «Nicolas Party: L’heure mauve»

Pierre Lapointe Photo: Chantal Lévesque/Métro

L’auteur-compositeur-interprète Pierre Lapointe présentera en février L’heure mauve, un nouvel album qui accompagnera la présentation de l’exposition Nicolas Party: L’heure mauve au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Quatorze pièces musicales ont été choisies et écrites par l’artiste québécois pour l’exposition et le catalogue qui l’accompagne. Le public pourra ainsi profiter d’une expérience amplifiée de cette exposition immersive à l’affiche du 12 février au 16 octobre 2022.

«Depuis plus d’une décennie, j’aspire à faire renaître une forme de classicisme dans ma musique, une forme d’intemporalité, tout en demeurant contemporain. Pour ce projet musical, j’ai eu envie de créer un univers enveloppant et onirique, qui fait écho aux thématiques et à la structure de la mise en scène de l’exposition de Nicolas Party, un artiste dont j’admire le travail», explique Pierre Lapointe.

Avec L’heure mauve, l’artiste suisse Nicolas Party propose une méditation poétique sur la représentation de la nature dans l’art au fil des siècles. D’une salle à l’autre, il fait dialoguer ses œuvres vibrantes avec celles de peintres européens et canadiens de la collection du MBAM. C’est dans ce même esprit de correspondances que Pierre Lapointe a mis en chanson de façon thématique chacune des salles qui composent le parcours de l’exposition.

Conçu en sept tableaux, l’album rassemble des créations originales et revisite des œuvres de grands maîtres de la chanson d’ici et d’ailleurs – de Félix Leclerc à Kurt Weill. Naviguant avec élégance dans les profondeurs de l’être, Pierre Lapointe y explore par une poésie ciselée des thèmes qui lui sont chers tels que l’éphémérité de l’existence, le deuil amoureux et le désir charnel, dans une atmosphère mélancolique de laquelle jaillissent des éclats de lumière.


«Ces chansons que Pierre Lapointe a revisitées, que nous découvrons sous un jour nouveau, et celles qu’il a créées s’intègrent magnifiquement au parcours de l’exposition de Nicolas Party. Elles sont portées par la même inspiration, cette vision mélancolique, mais non moins lumineuse, du passage du temps sur la beauté des choses», affirme Stéphane Aquin, directeur général du Musée des beaux-arts de Montréal.

L’album sera également offert sur les plateformes d’écoute numérique et paraîtra sur vinyle cet été sous l’étiquette Bonsound.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet