Soutenez

«Les années MusiquePlus»: souvenirs de VJ

L’animatrice de la websérie « Les années MusiquePlus », Tatiana Polevoy (à gauche), aux côtés des ex-VJ Stéphane « Gonzo » Gonzalez, Chéli Sauvé-Castonguay et Rej Laplanche
L’animatrice de la websérie « Les années MusiquePlus », Tatiana Polevoy (à gauche), aux côtés des ex-VJ Stéphane « Gonzo » Gonzalez, Chéli Sauvé-Castonguay et Rej Laplanche Photo: gracieuseté de Bell Média

Elle a contribué à l’éveil musical des jeunes durant 33 ans et a été une alliée des artistes d’ici tout en accueillant les plus grandes vedettes internationales. La défunte chaîne MusiquePlus, qui a révolutionné le paysage culturel du Québec avant de s’éteindre, en 2019, fait l’objet d’une websérie, Les années MusiquePlus, sur Noovo. 

L’animatrice Tatiana Polevoy, elle-même VJ de 2009 à 2012, rend un hommage senti à la station inaugurée en 1986. La journaliste reçoit à son micro une vingtaine d’ancien.ne.s vidéo-jockeys reflétant toutes les époques que la chaîne a connues.  

« MusiquePlus, ç’a changé ma vie. Ç’a changé la vie des 22 autres VJ que j’ai rencontré.e.s pour la série. Ç’a aussi changé la vie des gens qui l’ont regardée », affirme Tatiana Polevoy en entrevue avec Métro

  • Sonia Benezra, VJ de 1986 à 1991, et Marie Plourde, de 1989 à 1993. Photo : gracieuseté de Bell Média
  • Denis Talbot, VJ de et Paul Sarrasin, de 1987 à 1994. Photo : gracieuseté de Bell Média

À coups d’anecdotes et de confidences, les ex-VJ nous transportent dans les coulisses de MusiquePlus — dont la notoriété excédait de loin les frontières québécoises — et ravivent les souvenirs des années où la musique y était encore reine, avant qu’elle ne soit troquée contre les téléréalités.  

Toutefois, ne vous attendez pas à revoir en image la horde de fans des Backstreet Boys prendre d’assaut la rue Sainte-Catherine ou un membre de Soundgarden s’endormir en entrevue. Les années MusiquePlus ne présente aucune archive; elle adopte plutôt la facture très sobre de l’émission balado, version filmée. 

  • Anne-Marie Withenshaw, VJ de 1998 à 2022, puis de 2008 à 2009, et Rebecca Makonnen, de 2000 à 2006. Photo : gracieuseté de Bell Média
  • Nabi-Alexandre Chartier, VJ de 1999 à 2007, et Virginie Coossa, de 2000 à 2003, puis en 2009.  Photo : gracieuseté de Bell Média
  • Marisol Aubé, VJ de 1995 à 2014, et Dany « Babu » Bernier, de 2003 à 2008. Photo : gracieuseté de Bell Média

Faire de la télé autrement  

MusiquePlus a changé la façon de faire de la télévision au Québec; c’est notamment ce que révèlent les témoignages des ex-VJ. « Ça a fait éclater des barrières. C’était créatif, il y avait plus de libertés — pensons aux plans de caméra un peu foufous », expose Tatiana au téléphone.  

Tenues décontractées, coiffure et maquillage faits soi-même, plateau ouvert, VJ qui interceptent artistes ou collègues passant dans le décor et qui s’adressent au public directement… les souvenirs techniques abondent.  

MusiquePlus a également instauré une proximité entre les VJ, le public et les artistes, « une proximité qui n’existait pas ou peu à la télé », relève Tatiana. Ainsi, les fans étaient invité.e.s à poser des questions à leurs idoles lorsque les VJ les interviewaient, ces dernier.ère.s devant relever le défi de traduire en direct leurs entrevues avec les stars anglophones.  

Les invité.e.s de Tatiana sont unanimes : le mot d’ordre était d’être soi-même en ondes. Ç’a forcément contribué à ce que tant de jeunes et de moins jeunes s’identifient aux VJ qui se sont succédé au fil des décennies.  

  • Marc Coiteux, VJ de 1990 à 1996, et Véronique Cloutier, de 1993 à 1997. Photo : gracieuseté de Bell Média

Artistes locaux et mondiaux  

« MusiquePlus a mis sur la map tellement d’artistes, de Mitsou aux Vulgaires Machins, en passant par Jean Leloup, Dumas et les Trois Accords », énumère Tatiana à Métro. « Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour que des Clay and Friends aillent virer le party dans une station télé et faire du live. Ça manque dans le paysage », se désole-t-elle. 

Si la chaîne a été extrêmement importante pour la scène culturelle québécoise en offrant de la visibilité aux artistes d’ici, elle était également gage d’excellence aux yeux de la planète musique hors de nos frontières, se souvient dans la série le vétéran Mike Gauthier. 

Les VJ marquant.e.s des Années MusiquePlus ont connu l’époque fastueuse — et révolue — où les maisons de disques avaient l’argent pour faire venir les journalistes en tournée avec des artistes de renom; elles payaient même pour que leurs artistes promeuvent un album dans les studios de MusiquePlus. Mais la station veillait à garder ses VJ sur terre, souligne Rebecca Makonnen dans la série : « On se faisait remettre le glam à la bonne place. »  

Comme dirait Geneviève Borne en se remémorant son entrevue dans les années 1990 avec Phil Collins, ce que les artistes — et les gens en général — veulent, c’est de la reconnaissance. Saluons donc le rôle inestimable qu’a joué MusiquePlus dans la vie d’un nombre phénoménal de mélomanes.  

Les ex-VJ invité.e.s de Tatiana Polevoy 

Sonia Benezra (1986-1991)  
Marie Plourde (1989-1993) 
Patrick Marsolais (1996-2000)  
Valérie Roberts (2007-2008) 
Marc Coiteux (1990-1996)  
Véronique Cloutier (1993-1997) 
Denis Talbot (1988-2014)  
Paul Sarrasin (1987-1994) 
Rebecca Makonnen (2000-2006)  
Anne-Marie Withenshaw (1998-2022, 2008-2009) 
Geneviève Borne (1992-2000)  
Mike Gauthier (1993-2015)  
Anne-Marie Losique (1995-2007)  
Izabelle Desjardins (2003-2007, 2008-2010) 
Marisol Aubé (1995-2014)  
Dany « Babu » Bernier (2003-2008) 
Virginie Coossa (2000-2003, 2009)  
Nabi-Alexandre Chartier (1999-2007) 
Chéli Sauvé-Castonguay (2002-2015) 
Rej Laplanche (1999-2015)  
Stéphane Gonzalez (2000-2008, 2010-2011) 
Louis-José Houde (2002-2004) 

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.