Débats

REM de l’Est. Corrections indispensables.

La mise en service du REM de l’Est est prévue pour 2029. Photo: Gracieuseté/CDPQ Infra

LETTRE OUVERTE – Il y aura bientôt audiences publiques du BAPE portant sur le REM de l’Est. On peut souhaiter que nombre de personnes et de groupes (plusieurs l’ont déjà fait) iront dénoncer les graves inconvénients de l’installation de ce moyen de transport apparaissant plus en conformité avec les intérêts de la Caisse de dépôt qu’avec ceux des citoyennes et citoyens menacés dans leur vie citadine.

Si dans l’Est la composition démographique favorise les prises de parole collectives dénonçant ce projet dans sa conception actuelle, au Centre-Sud, l’éventuelle défiguration du boulevard René-Lévesque (un train surélevé) n’est dénoncée que par quelques voix timides, demeurant trop souvent isolées.

Il est donc urgent que le conseiller de ville monsieur Beaudry et la mairesse de l’arrondissement Ville-Marie, et mairesse de la ville de Montréal, interviennent avec force afin qu’aucune atteinte au panorama urbain ne soit portée et que cette nouvelle voie de communication n’affecte pas les résidents de ce magnifique boulevard qu’est René-Lévesque.

En un mot comme en plusieurs, il faut empêcher la mise en chantier de ce REM de l’Est dans son tracé actuel et l’abandonner si on n’est pas capable de le rendre à la fois utile et agréable à l’ensemble des gens qui le borderont. Oui, il faut que les gens de l’Est bénéficient de ce transport rapide, mais jamais au détriment de leur qualité de vie.

Normand Breault

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet