Entrepreneuriat

Le pouvoir de l’inertie

Photo: Métro

C’est tellement facile de regarder quelqu’un et de déclarer qu’il n’est pas à la hauteur de ses engagements. Et nous?

En cette ère de Commission Charbonneau, il est plus tentant que jamais de rire des politiciens. Il est tellement facile de dire qu’ils promettent mer et monde avant les élections et qu’ils oublient tout une fois élus. Il est tellement facile de les railler quand ils choisissent l’euphémisme pour afficher une illusion de changement.

Mais, au fond, ne sommes-nous pas nos propres politiciens? Combien de fois par jour vous promettez-vous des choses que vous ne réaliserez pas? Par exemple, il faudrait que j’appelle tel client… ou il faudrait que je songe à un nouvel axe de communication… ou il faudrait que je m’inscrive à tel cours…

Ces idées sont souvent bonnes. Elles sont susceptibles de vous aider à atteindre vos objectifs, à améliorer votre sort. Mais comment se fait-il que, tels les politiciens que vous raillez, vous les laissiez tomber si rapidement?

La réponse à cette question est simple : vous succombez au pouvoir de l’inertie. Votre peur de l’inconnu et, avouons-le, votre paresse vous encouragent à oublier le plus rapidement possible ces idées fabuleuses qui traversent votre conscience.

Pourquoi ne pas agir aujourd’hui? Je sais, on vous a répété qu’il suffisait de visualiser, mais ce n’est pas assez. Il faut agir si on souhaite provoquer quelque chose. Il faut semer pour récolter. Toute action provoque une réaction. Il faut poser les bons gestes pour obtenir les bons effets.

Que diriez-vous, aujourd’hui, de ne pas faire semblant. Ne jouez pas les politiciens. Ne vous promettez pas des choses que vous n’avez pas l’intention d’accomplir. C’est du temps perdu. Vous avez une bonne idée? Lancez-vous dans son exécution.

Ça ne veut pas dire que vous réussirez. Ça ne veut pas dire que vous n’aurez pas à faire face au trac. C’est normal. On appelle ça vivre.

Mais je peux vous garantir qu’en fin de journée, vous serez fier de vos accomplissements.  Vous aurez posé les jalons nécessaires à vos succès futurs. Vous vous endormirez avec le sentiment du devoir accompli.

Il est tellement facile de se promettre des choses et de ne pas être à la hauteur. Ce faisant, vous apprenez à douter de vous, à craindre le destin et à vous méfier de vos meilleures idées.

Donnez-vous un objectif aujourd’hui. Faites ce que vous devriez faire au fur et  à mesure que les idées vous viennent. Sans craindre les impacts à long terme. Sans succomber à la paresse. Et si vous le faites, vous pourrez continuer à rire des politiciens.

Articles récents du même sujet