Entrepreneuriat

Qu’est-ce qui vous retient?

Photo: Métro

Vous nourrissez des rêves que vous ne réalisez pas? Il est possible que trois facteurs soient à l’œuvre dans votre vie. Nous sommes tous de véritables machines à penser. Chaque jour, chaque heure, vous avez des idées : des idées de projets, des idées de choses à faire. Certaines, si elles étaient matérialisées, pourraient vous faire avancer, vous rendre plus heureux. D’autres pourraient simplement vous rendre la vie plus agréable.

Qu’est-ce qui vous empêche de les mettre en branle et de les réaliser? Selon certains spécialistes, trois facteurs peu­vent être en cause. Trouvez aujourd’hui celui qui s’applique le plus souvent à vous.

Le premier facteur, c’est la peur. La peur du ridicule, celle d’échouer face aux autres, celle de constater que notre idée n’était pas si bonne que ça. La peur nous bloque, nous pousse à rester assis dans les rangs des spectateurs alors qu’on pourrait prendre part au match.

Le pire, c’est que la majorité des peurs que nous entretenons ne se matérialisent jamais. Elles sont fondées sur le néant. Imaginez toutes les occasions perdues, tous les rendez-vous manqués à cause de la peur. Si vous vous reconnaissez dans la description qui précède, prenez l’habitude, quand vous avez un projet à l’esprit, d’imaginer ce qui pourrait arriver de pire si vous le mettiez en branle. Si vous sentez que vous pouvez vivre avec les pires conséquences et que ce projet vous tient à cœur, lancez-vous!

Le deuxième facteur, c’est le sentiment qu’on vous doit tout et que vous ne devriez pas avoir à investir des efforts pour obtenir ce que vous souhaitez. C’est ainsi que des gens qui rêvent de chanter ne suivront pas de cours parce qu’au début, il faut faire des gammes. Il faut se taper tout le travail alors qu’ils rêvent plutôt d’une entrée immédiate à Star Académie et de succès instantané.

Or, il faut semer pour récolter. Vous ne développerez aucun talent si vous n’êtes pas prêt à vous lancer avec ce que vous savez maintenant. Tous ceux que vous admirez aujourd’hui ont acquis la discipline nécessaire à l’atteinte de leurs objectifs et à la réalisation de leurs rêves. Ils n’ont pas tout reçu tout cuit dans le bec, comme vous aimeriez peut-être que ce soit le cas pour vous.

Le troisième facteur qui nous empêche de nous lancer, c’est le perfectionnisme. On souhaite que tout soit parfait et on ne fera rien qui puisse donner prise à la critique. Mais à force de se dire que si ça n’est pas parfait (une fête, un projet, un livre, etc.), on ne le fera pas, on ne fait rien.

Si vous vous reconnaissez, rappelez-vous que la perfection n’est pas de ce monde et que si vous l’attendez, vous serez encore à la case départ dans 10 ans. Maîtrisez ces trois facteurs. Commencez à concrétiser vos idées géniales dès aujourd’hui.

Articles récents du même sujet