Formation et emplois

Demandez et vous recevrez

Avez-vous de la facilité à demander de l’aide? Il y en a qui sont trop orgueilleux pour le faire, d’autres qui n’osent pas demander parce qu’ils s’attendent à ce qu’on leur dise non.

Contrairement à ce que vous pensez, les gens aiment rendre service. Je souhaite profiter de cette chronique pour vous donner quelques trucs qui feront grimper vos chances qu’on vous dise oui.

Six conseils
Premièrement, sachez spécifiquement ce que vous attendez de l’autre. Ne vous con­tentez pas d’un vague «J’ai­me­rais que tu m’aides.» Si vous n’en dites pas plus, l’autre ne saura pas nécessairement comment vous aider. Quel geste exact souhaitez-vous le voir faire? Soyez précis.

Deuxièmement, souriez. Il est plus tentant d’aider une personne souriante qu’un «air bête». Au travail comme dans la vie, le sourire est un aimant. Nous apprécions la compagnie de gens souriants et nous sommes prêts à investir plus d’efforts pour être avec eux.

Troisièmement, accordez à l’autre un temps de réflexion. Personne n’aime être obligé de répondre sur-le-champ, surtout si la requête implique des efforts à long terme. Vous augmenterez vos chances si vous accordez un moment de réflexion à votre vis-à-vis.

Quatrièmement, utilisez le prénom de la personne à qui vous vous adressez. Quand quelqu’un prononce notre nom, on pense automatiquement que ce qu’il a à dire est important. En conséquence, on écoute davantage.

Cinquièmement, utilisez les mots «parce que». Ellen Langer, une psychologue de Harvard, a fait l’expérience suivante : une personne devait se présenter au photocopieur et demander à passer en premier («Est-ce que je peux passer avant vous?»). On lui répondait oui dans 50 % des cas. Mais quand elle ajoutait une raison («Est-ce que je peux passer avant vous parce que je n’ai que deux copies à faire?»), on lui disait oui dans 93 % des cas.

Finalement, mentionnez, le cas échéant, ce que l’autre a à gagner s’il vous aide. Pourra-t-il quitter le travail plus tôt? L’aiderez-vous à votre tour demain? Ne supposez jamais que les gens savent ce qu’ils y gagneront. Ils ne sont pas dans votre tête.    

En suivant ces quelques trucs, vous faites grandir vos chances qu’on vous dise oui. N’oubliez pas d’apprendre à dire merci ou à retourner l’ascenseur quand l’occasion se présentera. N’oubliez jamais la force de la réciprocité. Si vous rendez vous-même service quand ça vous est possible, on aura envie de vous rendre la pareille quand vous aurez besoin d’aide.

Articles récents du même sujet