Formation et emplois

La promotion ne fait pas le leader

Combien de fois vous êtes-vous dit que ça n’allait pas dans votre organisation et que, si c’était vous qui étiez à la direction, l’entreprise serait plus performante? On a souvent tendance à se croire impuissant quand on n’occupe pas les échelons les plus élevés dans une organisation. C’est malheureux parce qu’en pensant ainsi, on prive l’organisation de nos bonnes idées et de la possibilité d’aller plus loin.

J’ai une bonne nouvelle pour vous aujourd’hui : vous n’avez pas besoin d’une promotion pour devenir un leader. Dans toutes les organisations, il y a des gens qu’on écoute et d’autres qu’on ignore. Le leadership n’est pas du tout lié à la position dans l’organigramme. À preuve : combien de fois avez-vous ignoré l’opinion d’un dirigeant ou d’un supérieur hiérarchique parce que vous le trouviez insignifiant?

Je vous donne aujourd’hui les cinq éléments que vous devez développer pour faire grandir votre leadership, sans égard au poste que vous occupez actuellement.

1. La compétence
Qui aurait envie de suivre un incompétent? Pour que les gens aient envie d’écouter votre opinion, vous devez faire en sorte qu’ils vous perçoivent comme compétent. Communiquez succinctement votre expérience. Conti­nuez à apprendre. Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans votre secteur d’activité.

2. La vision
Où souhaitez-vous aller? Vous ne pourrez jamais mobiliser les gens autour de vous si vous vous contentez de chialer contre les patrons en place. Quel est, pour vous, le futur souhaitable de votre organisation, de votre service, de votre équipe? Mais la vision n’est pas tout non plus. Pour que les gens souhaitent adhérer à notre vision, vous devez la partager.

3. Le partage de la vision
Communiquez!

4. L’équité
Traitez-vous les gens équitablement? Si vous avez des préférés ou si vous prenez des décisions arbitraires, vous aurez de la difficulté à promouvoir votre leadership.

5. L’intégrité
Êtes-vous du genre à dire aux autres quoi faire et à agir autrement? Pour pouvoir mobiliser, il faut que nos bottines suivent nos babines. Faites ce que vous prêchez. Vous n’êtes pas au-dessus de la mêlée. Combien de fois avez-vous vu des leaders perdre leur pouvoir en disant à leurs subalternes de se serrer la ceinture alors qu’ils n’en faisaient rien. Ne faites pas comme eux.

Oubliez donc ce sentiment d’impuissance. Vous pouvez faire avancer les choses. Il suffit de développer les cinq attributs des véritables leaders. Débutez dès aujour­d’hui et, en passant, vous êtes maintenant équipé pour évaluer votre propre patron.   

Articles récents du même sujet