Formation et emplois

Un grand chantier scolaire pour la réussite à la CSDM

Nathalie Villeneuve - Métro

Après plus de deux ans de chantier dans toutes les sphères de ses activités, la Commission scolaire de Montréal (CSDM)?dévoilera, à la rentrée, son plan Réussir : une collection de moyens d’action pour soutenir la réussite des élèves et la persévérance scolaire.

La grande remise en question s’est amorcée au secondaire, à l’année scolaire 2006-2007, avec l’élaboration de pistes de solutions pour rendre l’école publique plus attrayante et performante. Le Plan d’action des écoles secondaires était né.

Le grand questionnement s’est ensuite répandu à l’ensemble du personnel de la Commission scolaire. De cette réflexion collective sont issus le Plan de français et le Plan d’action pour les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation et d’apprentissage. Un quatrième plan, le Plan d’action des services de garde, a également vu le jour à la suite de ce branle-bas de combat.

Un défi
Au mois de mai 2008, la Commission scolaire s’est lancé le défi de faire la synthèse de tous ces plans. En 2009-2010, le fruit sera mûr.

La pédagogie figure à toutes les pages de l’agenda global qui découle de l’exercice. Au quotidien, la lecture, l’écriture et la qualité du français prendront une place prépondérante.
Les actions entreprises viseront également une intervention rapide et précoce des élèves en difficulté et favoriseront la persévérance scolaire.

Enfin, la petite révolution du plan Réussir fera sa marque en matière de développement du personnel, d’organisation scolaire et de concertation avec les partenaires.

Dans le maelström d’idées de la dernière année : mettre en place des maternelles pour les 4 ans dans toutes les écoles; assigner un tuteur à chaque élève du 1er cycle du secondaire; actualiser les passerelles vers la formation professionnelle et la formation générale des adultes et revoir les ratios élèves-enseignants.

Articles récents du même sujet