Formation et emplois

DEC Techniques de laboratoire: l'Eldorado méconnu

Les biotechnologies ont le vent dans les voiles. Que ce soit dans l’agroalimentaire, le pharmaceutique, les cosmétiques ou l’environnemental, la demande de main-d’oeuvre est en croissance. Chez les techniciens de laboratoire, le taux de placement des diplômés flirte même avec les 100 %. 

«Et ça risque de se poursuivre au cours des prochaines années puisqu’on utilise de plus en plus le monde cellulaire», précise François D’allaire, professeur au cégep de Lévis-Lauzon, un des sept cégeps de la province qui offrent le DEC en techniques de laboratoire, profil biotechnologie.

Plus de places que d’élèves
Pourtant, malgré les perspectives intéressantes, les institutions scolaires ont de la difficulté à combler le manque de techniciens de laboratoire. «Le nombre de finissants en sixième session a malheureusement baissé, explique Danielle Dostaler, du collège Ahuntsic. Depuis quelques années, il est passé d’environ 30 diplômés annuellement à 15.» Le service des admissions du collège montréalais nous apprend d’ailleurs que le nombre de places disponibles (80) dépasse les demandes d’admission (67).

Partout au Québec, et ce, dans plusieurs domaines scientifiques, la pénurie se fait sentir, souligne Michèle Bernier, professeure en biotechnologie et responsable du programme de techniques de laboratoire, secteur des biotechnologies, au Collège de Shawinigan. «Nous ne sommes pas les seuls à souffrir de cette situation. Tous les programmes scientifiques sont victimes du désintéressement des étudiants envers les sciences. Mais il faut reconnaître qu’il y aussi une méconnaissance de notre profession.»

C’est pourquoi les établissements scolaires font des efforts de séduction en offrant différentes possibilités d’études, comme l’alternance travail-études, le DEC technique et le DE-bac, qui permet de compléter par la suite un diplôme universitaire en moins de temps.

La formule est intéressante et permet à l’étudiant de se familiariser avec la manipulation des appareils de laboratoire, une expérience que n’ont pas toujours la chance d’acquérir les bacheliers.

Articles récents du même sujet