Formation et emplois

L'âge n'a plus d'importance

Je participais ré­cemment au Congrès national pour l’Avenir des jeunes innovateurs regroupés en région (AJIRR).

Cet événement m’a permis de rencontrer des jeunes pleins de talent qui partagent de belles ambitions. Cepen­dant, plusieurs s’empêchent de se lancer dans l’action parce qu’ils entretiennent certains mythes.

Les temps changent

Le premier mythe, c’est qu’il faut attendre d’avoir de l’ancienneté pour faire valoir son point de vue. Comme si l’âge allait de pair avec les connaissances ou les compétences.

Ça a peut-être déjà été le cas, mais ce temps est révolu. Dans un monde où le savoir total double tous les deux ans, il n’y a rien de plus faux. Le savoir de pointe n’est pas nécessairement l’apanage de ceux qui affichent une grande ancienneté. Restez à la fine pointe. Continuez d’apprendre. Votre opinion vaudra davantage.

Le deuxième mythe, c’est que vous devez attendre un signe de la direction pour espérer occuper un poste de direction. C’est complètement faux.

Le Québec est un pays de PME et la majorité des propriétaires de celles-ci ne planifient ni leur relève ni celle des personnes clés de leurs organisations. N’at­ten­­dez pas qu’on vous considère comme une personne qui du potentiel. Développez votre potentiel dès maintenant. Vous serez prêt le matin où une maladie, une retraite ou un accident rendra disponible le poste auquel vous aspirez.

Le troisième mythe, c’est que les structures mises en place par les générations précédentes sont nécessairement immuables. Ne supposez jamais que les règles en place sont immuables. Il en va de la structure du travail comme des régimes de pension ces derniers temps. On sait qu’ils n’auront servi qu’au passage des boomers dans notre économie.

Les règles sont faites pour être changées. Les générations précédentes n’ont pas hésité à le faire. C’est votre tour. Ils ont visé une utopie égalitaire. C’est votre tour d’imposer votre vision. Ce qui est égal n’est pas nécessairement juste si une personne contribue plus qu’une autre.

C’est merveilleux, pour un conférencier, de rencontrer des groupes aussi allumés. Mais je sais que pour chacun des participants qui se trouvait devant moi à Victoriaville en ce 23 mai, il y a des milliers de personnes qui s’empêchent encore d’aspirer à ce qu’elles méritent.

Quel que soit votre âge, prenez votre place AUJOUR­D’HUI. Votre valeur se mesure à ce que vous savez et à ce que vous pouvez faire. Vous aurez à faire vos preuves, mais vous n’avez pas à attendre des années avant de vous imposer.

Articles récents du même sujet