Formation et emplois

Réagir à une entrevue qui n'aboutit pas

Vous n’avez toujours pas reçu de réponse à la suite de l’entrevue que vous avez passée; vous commencez à douter du résultat et vous craignez le pire… Du calme! Lorsque vous passez un entretien d’emploi, la suite des opérations ne vous appartient pas. Vous n’avez aucun contrôle sur la décision; essayez donc de relaxer…

Toutefois, si vous n’avez pas de réponse dans le délai prévu, n’hésitez pas à relancer l’employeur. Surtout, continuez vos recherches et tentez de décrocher d’autres rendez-vous. Ainsi, vous n’aurez pas perdu votre temps si jamais l’entretien ne débouche pas sur une offre d’emploi. Si vous restez en attente, sans entreprendre d’autres démarches, vous risquez de passer à côté d’opportunités intéressantes.

Malgré tous vos efforts, il est possible que vous n’obteniez pas le poste. Vous devrez être prêt à essuyer un refus. Personne n’aime se sentir rejeté, mais si cela devait arriver, vous devriez tourner la page et avoir déjà préparé un plan B.

Comment recevoir un refus de son employeur?
Considéré comme un travailleur plein de potentiel au sein de votre organisation, vous venez de recevoir une nouvelle décevante. Vous convoitiez un poste depuis longtemps et vous vous demandez ce qui a bien pu se produire pour que votre candidature soit refusée par le comité de sélection. Vous avez beau passer en revue le déroulement de l’entrevue et les éléments fournis à l’employeur, vous êtes satisfait de votre performance, cons­cient d’avoir bien répondu à toutes les questions. Que s’est-il donc passé?

En général, peu de gens ont la chance de trouver l’emploi idéal du premier coup. Considérez plutôt ce refus comme une occasion d’apprendre et de grandir au lieu de le voir comme une attaque personnelle.

Malgré votre déception, il ne faut surtout pas vous décourager. Ne voyez pas tout en noir! Dites-vous que votre candidature a su intéresser un employeur. Seulement, un autre candidat répondait davantage aux exigences du poste, voilà tout.

Retour sur l’entrevue: apprendre de ses erreurs
Même si certains recruteurs hésitent à donner une rétroaction à un candidat, à tort ou à raison, vous devriez toujours demander pourquoi vous n’avez pas obtenu le poste. Évidemment, une telle démarche demande un certain doigté et beaucoup d’humilité. Si l’employeur sent chez vous un questionnement sincère visant l’amélioration de votre performance, il aura probablement l’amabilité de vous répondre et de vous guider. Montrez-vous reconnaissant de l’information fournie.

Contactez l’employeur et n’hésitez pas à lui demander quels ont été les points forts de votre candidature qui l’ont décidé à vous rencontrer, ensuite les points négatifs, puis ce qu’il juge opportun de corriger pour que vous puissiez améliorer votre présentation. Vous inciterez ainsi votre interlocuteur à adopter une attitude positive et à entamer le dialogue.

Un entretien des plus utiles
Cet entretien avec l’employeur vous permettra entre autres de comparer votre évaluation personnelle de l’entrevue et de votre candidature à celle de l’employeur, de mieux vous connaître et d’identifier vos points forts et vos points faibles. Ce sera aussi une très bonne occasion pour proposer à l’employeur de garder contact avec vous.

Ces renseignements vous aideront donc à corriger vos lacunes et vous permettront d’ajuster le tir avant la prochaine entrevue.

Cette chronique est un service de Septembre éditeur

Articles récents du même sujet