Formation et emplois

Jeunes diplômés recherchés

Que nous ré­serve la prochaine décennie en ce qui a trait aux perspectives du marché du travail? À la lumière des chiffres fournis par Emploi-Québec, un constat se dégage avec clarté : le déficit démographique et le vieillissement de la main-d’Å“uvre accentuent la pression sur le marché du travail.

D’ici 2018, il sera de plus en plus difficile de remplacer les personnes qui prennent leur retraite et de faire face à la croissance prévue de l’emploi. Plus de 1,3 million de personnes devront faire leur entrée sur le marché du travail et, de ce nombre, près de 80 % combleront uniquement les départs prévus dans les postes existants.

«Plus qu’un manque de main-d’Å“uvre, c’est un besoin criant de jeunes diplômés qui se pointe à  l’horizon, et ce, au moment où le Québec enregistre toujours le plus haut taux de décrochage chez les jeunes du secondaire. En 2008, 29 % quittaient l’école sans diplôme. Chez les garçons, la marche est encore plus haute : un sur trois décroche avant la fin de ses études», souligne Martin Rochette, président-directeur général de Septembre éditeur.

Faire des choix éclairés
Les prévisions relatives au marché du travail québécois s’annoncent donc des plus prometteuses pour la décennie à venir. C’est dans ce contexte que Septembre éditeur vient de publier l’édition 2010 du Palmarès des carrières, un outil pour évaluer les carrières qui offrent les meilleures perspectives d’embauche.

Ce guide s’adresse aux quelque 100 000 jeu­nes et adultes québécois qui se préparent à faire un choix de programme d’étu­des d’ici le 1er mars. L’insert­ion et le maintien en emploi, la mobilité, le salaire, la conciliation famille-travail, les possibilités d’avancement : tous ces critères et plusieurs autres ont été pris en compte pour déterminer les carrières les plus intéressantes et les meilleures voies d’avenir.

À partir de plus de 500 mé­tiers et professions analysés, 150 ont été retenus pour figurer dans le Palmarès, soit ceux offrant les meilleures perspectives de carrière. Au sein de cette liste, 40 lauréats ont par la suite été choisis comme étant les plus prometteurs en raison de leurs nombreux atouts. Poussant l’analyse encore plus loin, l’équipe du Palma­rès a également décerné ses palmes d’or, d’argent et de bronze à18 mé­tiers et professions.

Pour mériter cet honneur, ces derniers devaient avoir une valeur exemplaire du point de vue de la carrière. «Les jeunes doivent réaliser qu’ils ont du pouvoir sur leur avenir et qu’ils pourront l’exercer pourvu qu’ils décrochent un diplôme», ajoute l’éditeur du Palmarès.

Pour plus de détails. visitez le site www.monemploi.com.
Cette chronique est un service de Septembre Éditeur.

Articles récents du même sujet