Formation et emplois

L'amour au boulot est monnaie courante au pays

L’amour est dans l’air au bureau! Selon un récent sondage, plus d’un tiers (35 %) des travailleurs ont affirmé avoir fréquenté un ou une collègue à un moment ou à un autre au cours de leur carrière. Et pour plusieurs, cette fréquentatation s’est révélée être sérieuse, 29 % ayant ensuite marié la personne fréquentée.

Ces données sont tirées du sondage annuel sur les relations amoureuses au bureau de CareerBuilder Canada, mené auprès de plus de 700 travailleurs. Il n’est pas rare non plus, surtout pour les femmes, que la personne fréquentée soit un supérieur hiérarchique.

Pas moins de 40 % des femmes ont affirmé avoir fréquenté une personne occupant un poste plus élevé sur le plan hiérarchique au sein de leur organisation; 12 % des hommes en disent autant. «Les relations amoureuses au travail sont mieux tolérées de nos jours. En effet, 61 % des travailleurs affirment qu’ils ne cachent pas leur relation», déclare dans un communiqué Rosemary Haefner, vice-présidente des ressources humaines chez CareerBuilder.

Mais pourquoi les relations amoureuses au travail sont-elles maintenant monnaie courante et mieux vues qu’auparavant? «Les em­ployés font de plus en plus d’heures et doivent gérer une pression de plus en plus importante, ce qui crée un environnement propice au développement de relations amoureuses», fait valoir MmeHaefner.

Ce sondage a été mené en ligne à l’échelle du Canada par Harris Interactive (c) au nom de CareerBuilder.com auprès de 720 employés de 18 ans et plus entre le 5 et 23 novembre 2009.     

Articles récents du même sujet