Formation et emplois

Une Montréalaise en finale du Concours Almost Famous Chef San Pellegrino

Justine de Vali­court n’avait pas choisi la cuisine d’emblée. Pour­tant, cette bachelière de 25 ans en sciences biomédicales a remporté la finale canadienne du concours Almost Famous Chef la semaine dernière et représentera donc le pays à la grande finale, qui se tiendra au Culinary Institute of America à Greystone, dans la vallée de Napa, en Californie, du 5 au 8 mars.

«J’aime beaucoup les sciences, explique l’étudiante de l’Institut d’hôtellerie et de tourisme du Québec (ITHQ). Mais même si j’adore comprendre et apprendre, je n’avais pas vraiment d’intérêt pour les métiers liés à mon diplôme universitaire. C’est pourquoi je me suis tournée vers mon autre passion, les arts. Et la cuisine est la discipline artistique la plus scientifique et la plus réaliste à mon avis.»

Du moléculaire au terroir
Est-ce à dire que la jeune chef se passionne aussi pour la cuisine moléculaire? «Je trouve intéressante la recherche qui a été faite dans ce domaine. Ça complémente la cuisine traditionnelle, mais cette mode tire à sa fin», avertit-elle. Actuellement, Justine de Valicourt se sent davantage interpellée par une cuisine «plus impliquée socialement». «J’espère qu’on retournera vers le terroir, explique-t-elle. C’est simple, ça goûte bon et les textures sont intéressantes. J’aime utiliser les produits tels qu’ils sont dans leur environnement.»

D’ailleurs, le plat qui lui a permis de gagner la faveur des jurés, un haut de cerf aux saveurs forestières, est directement inspiré de cette tendance. «Ce n’était pas que la recette qui était évaluée, précise l’étudiante. Des juges venaient aussi nous voir en cuisine pour noter comment nous nous dé­brouillions. Ensuite, nous devions expliquer la composition de l’assiette et la présentation orale était aussi jugée.»

Articles récents du même sujet