Formation et emplois

Élever des poissons, pourquoi pas?

Pensez-vous parfois à une carrière en plein air, dans la nature? Vous vous imaginez mal travailler pendant des années dans cette grande ville bruyante? Peut-être devriez-vous devenir technicien en aquaculture!?

L’aquaculture est l’élevage des poissons ou d’autres espèces maritimes dans des enclaves protégées du reste de l’environnement, en bordure de la mer ou des cours d’eau douce. De nombreuses espèces sont élevées ainsi partout au Canada et se retrouvent ensuite dans votre assiette, surtout si vous êtes amateur de saumon, de truite, d’omble, de moules ou d’huîtres.

Selon le rapport «Effet socio-économique de l’aquaculture au Canada, 2009», publié récemment pas Pêches et Océans Canada, la production canadienne en aquaculture a quadruplé entre 1990 et 2006, passant de 40 000 à 170 000 tonnes de poissons et de fruits de mer. Les revenus ont augmenté à peu près dans la même proportion, passant de 195 à 740 M$.

L’industrie emploie directement environ 4 900 personnes et est responsable de plus de 9 600 emplois indirects.Si l’aquaculture est encore une petite industrie, cette belle croissance la rend pleine de promesses. À l’échelle mondiale, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, environ 32 % de la production de poissons commerciaux provient aujourd’hui de l’aquaculture.

C’est le résultat de sa croissance constante au cours des quatre dernières décennies, qui a parfois  atteint 10 % par année. La pêche industrielle, quant à elle, n’a pas connu d’augmentation sensible de ses prises. L’aquaculture semble donc avoir le vent dans les voiles. De plus, comme nous le signale Taras Grescoe dans son livre La mer nourricière, la consommation de poisson augmente partout. Cela pourrait conduire, d’ici 2040, à une pêche excessive et à la disparition des principaux stocks de poissons. Une aquaculture respectueuse de l’environnement pourrait combler la demande et remplacer la pêche commerciale.

Au Québec, les fermes de poissons se trouvent surtout en Gaspésie et aux îles de la Madeleine. En conséquence, le Cégep de la Gaspésie et des Îles est le seul à offrir le DEC en techniques d’aquaculture, par le biais de son École des pêches et de l’aquaculture (www.epaq.qc.ca).

En plus de son intérêt pour la vie marine, le futur technicien amènera avec lui son goût pour la vie en plein air et pour le travail physique. Élever des poissons lui demandera aussi soin et minutie. L’environnement dans lequel les poissons évoluent doit être constamment vérifié et optimisé en vue de leur croissance (nourriture, médicaments, etc.). Ils doivent aussi être protégés de la faune sauvage qui les entoure.

Articles récents du même sujet