Formation et emplois

La recette de la compétence

À l’avenir, les employeurs rechercheront des candidats qui possèdent à la fois une formation générale solide et une spécialisation «hot» qui leur permettra d’être rapidement productifs. Cela correspond-il à votre profil?

Les purs et les futés

Cette réalité m’est apparue à la fin des années 1990 dans ma pratique auprès d’informaticiens. Certains d’entre eux, les purs, avaient une bonne connaissance des fondements techniques et scientifiques de l’informatique, mais ne connaissaient les technologies de l’heure que de nom. Malheureusement, les employeurs s’attendaient souvent à ce qu’ils les maîtrisent pour devenir rapidement productifs.

D’autres, les futés, avaient suivi des formations très spécialisées sur ces mêmes technologies, mais ne connaissaient rien d’autre. Lorsque leur technologie cessait d’être «hot», eux aussi cessaient de l’être, et leur employeur les mettait bien souvent à pied.

Le double profil
J’en suis venu à la conclusion qu’il fallait marier les comportements des purs et des futés. Je me mis donc à suggérer à mes clients de compléter une bonne formation collégiale ou universitaire en informatique. Je leur expliquais que la formation de base fournit les connaissances qui permettent de s’approprier les nouvelles technologies «hot» au fur et à mesure de leur apparition. Je leur suggérais aussi d’acquérir des connaissances pointues sur une des technologies de l’heure, souvent au moyen d’une certification. Cela les aiderait beaucoup à dénicher leur premier emploi.

Par exemple, un technicien en informatique de réseau pourrait, durant ses études collégiales ou peu après, acquérir une certification du manufacturier CISCO. Cet équipement est très commun en entreprise. Appelons cela le double profil de compétences. Il s’agit d’ajouter à une formation de base porteuse d’avenir une spécialisation «hot» qui aidera à trouver un emploi dans l’immédiat.

L’avenir des compétences

Je pensais que c’était là ma petite recette personnelle jusqu’à ce que je lise un article récent du Wall Street Journal dans lequel non seulement on décrivait le même double profil de compétences, mais on suggérait qu’il devient progressivement la norme.

Ainsi, selon l’article, les employeurs ne cherchent plus seulement un diplômé en informatique de réseaux, mais aussi un expert de la sécurité informatique. Ils cherchent non seulement un diplômé en marketing, mais aussi un spécialiste de l’utilisation des réseaux sociaux. Ils souhaitent embaucher un diplômé qui, en plus d’être capable de développer leur site web, soit apte à faire l’analyse du trafic qu’il génère ou à y appliquer des principes de l’ergonomie cognitive. Ils embauchent de jeunes ingénieurs électriciens et s’attendent à ce qu’il soient des as de la récupération énergétique ou de l’énergie verte.

Et vous, connaissez-vous les spécialités «hot» de votre domaine et les tendances qui affecteront les attentes des employeurs à votre égard?

Articles récents du même sujet