Formation et emplois

Aboutissez!

Cela vous est-il déjà arrivé? Vous êtes en déplacement. Stylo à la main, vous prenez vos messages vocaux. L’un d’eux est long. Très long. Au point que vous commencez à douter de la raison d’être du message. Vous soupirez fortement. Enfin, la personne conclut en vous demandant de la rappeler.

Vous posez votre stylo sur le papier pour prendre le numéro de votre appelant en note. Mais alors que le message avait jusqu’à maintenant été dit d’une voix lente, le numéro vous est transmis en un éclair. Vous n’arrivez à noter que trois chiffres sur sept. Fulminant, vous vous rendez compte que vous devrez vous farcir de nouveau le message pour pouvoir y répondre…

Je sais, je sais : il est possible de ralentir ou d’accélérer l’écoute d’un message. Il est possible de le naviguer, mais ce n’est pas tout le monde qui sait comment faire. Préférez-vous exaspérer vos correspondants ou les prédisposer favorablement à votre égard? Si vous penchez pour ce deuxième choix, notez les conseils suivants.

1. Avant d’appeler quelqu’un, sachez ce que vous allez lui dire.
Si vous êtes incapable de le faire mentalement, prenez la peine de l’écrire. Si vous avez plusieurs points à traiter, écrivez-les par ordre d’importance. C’est exaspérant d’écouter un message et de réaliser que la personne qui l’a laissé se perd en tergiversations.

2. Soyez poli, mais pas trop.
C’est d’accord, vous souhaitez que j’aille bien et vous êtes heureux de ce merveilleux soleil à l’extérieur. Mentionnez-le au début du message en moins de 15 secondes. C’est assez pour faire sentir à l’autre que vous vous préoccupez de lui.

3. À la fin, dites à votre
interlocuteur ce que vous attendez de lui. Est-ce un appel, un courriel, une information? Soyez clair. Soyez succinct. Personne ne devrait avoir à vous rappeler parce que votre appel était
incompréhensible.

4. Ralentissez au moment de donner votre courriel ou votre numéro de téléphone.
Vous le savez par cÅ“ur et vous êtes en mesure de le donner en moins de trois secondes. Mais personne ne peut le noter aussi rapidement. Parlez donc plus lentement et répétez-le tout aussi lentement.

5. Aboutissez!
Pour terminer, ne vous perdez pas en salutations. Contentez-vous d’une formule polie et raccrochez. Vous avez déjà fait preuve de politesse ou vous signifié votre attachement ou votre intérêt pour cette personne en début de message.

En suivant ces quelques conseils, vous réaliserez rapidement que les gens vous rappellent plus rapidement et qu’ils sont mieux disposés à votre égard. C’est normal. Ils savent qu’avec vous, les choses tournent rondement.

Articles récents du même sujet