Formation et emplois

Les 10 visages de la violence

S’il est une chose qui ne peut être tolérée au travail, c’est bien la violence. Je vais profiter de cette chronique pour vous présenter les 10 niveaux de la violence selon Kathleen Ryan, une spécialiste du domaine. Pour illustrer le tout, imaginons le cas de Mireille, dont la patronne, Lisbeth, souhaite se débarrasser. Nous procéderons du niveau 10 au niveau 1 pour illustrer les formes de violence possibles.

  • 10. Les menaces

Lisbeth regarde Mireille dans les yeux et menace de lui crever un Å“il ou de lui péter la gueule.

  • 9. La crise

Complètement enragée, Lisbeth a lancé son cartable à Mireille. Un peu plus et celle-ci le recevait en plein visage.

  • 8. Les cris

Quand elle a lu le dernier rapport d’étape de Mireille, Lisbeth a surgi dans son bureau en lui criant que c’était pourri, que ça ne tenait pas debout et qu’elle avait honte de l’avoir comme employée. Mireille produisait déjà ce genre de travail il y a six mois et, à l’époque, Lisbeth la félicitait régulièrement.

  • 7. Les menaces de mise à pied

Tous les matins, Lisbeth regarde Mireille dans les yeux et lui dit qu’elle devrait se chercher un emploi ailleurs, qu’il ne lui en reste pas pour longtemps ici.

  • 6. Le blâme

Si quelque chose va mal au bureau, Lisbeth décrète immédiatement que c’est sûrement la faute de Mireille.

  • 5. Les insultes

Hier, Lisbeth a accusé Mireille d’incompétence crasse avant de lui dire qu’elle sentait mauvais.

  • 4. Le bannissement psychologique

Dans une rencontre, Lisbeth fait maintenant comme si Mireille n’existait pas.

  • 3. La brusquerie

Hier, pendant une réunion, Mireille était en train d’expliquer où elle en est dans son dossier quand Lisbeth lui a dit d’arrêter de niaiser, d’aboutir.

  • 2. Le regard accusateur

Quand Lisbeth regarde Mireille, c’est avec un mélange de colère, de haine et d’irritation. C’est très intimidant.

  • 1. Le silence

Lisbeth n’a pas dit un mot à Mireille depuis trois semaines. Ni en personne, ni par courriel. Rien. Ce sont des collègues qui le lui disent quand il y a une rencontre d’équipe.

Quel est votre seuil de tolérance? Auquel de ces 10 ni­veaux la violence commence-t-elle pour vous? Lesquels seriez-vous prêts à tolérer? Eh bien, tous ces niveaux sont inacceptables au travail. Si des problèmes interpersonnels surgissent, il faut les régler. Mais il y a des moyens civilisés de le faire. Que vous soyez victime, agresseur ou spectateur, réagissez… aujourd’hui.

Articles récents du même sujet