Formation et emplois

Syndrome du sablier, du stress lié à la vitesse des ordinateurs

Selon un sondage mené par Opinion publique Angus Reid et réalisé auprès de plus de 1 000 étudiants au pays, la majorité des étudiants des niveaux universitaire, collégial et secondaire éprouvent de la frustration et du stress à cause de la lenteur et des ralentissements informatiques.

L’enquête montre qu’une majorité des étudiants de postsecondaire (60%) ainsi que la moitié (50 %) des étudiants du secondaire ressentent de l’anxiété, surnommée «syndrome du sablier» par Intel Canada en référence à l’attente associée au sablier qui apparaît sur les écrans d’ordinateur pour indiquer que l’opération en cours prendra du temps.

De plus, près d’un étudiant de post­secondaire canadien sur cinq (19 %) souffre d’un «stress élevé» à la suite de ralentissements de son ordinateur, un sentiment partagé par plus de 18 % des étudiants du niveau secondaire au Québec. Cet état de stress est attribuable à l’important rôle que joue l’ordinateur dans la réussite scolaire de l’étudiant.

En effet, 88 % et 69 % des répondants de postsecondaire canadiens et du secondaire québé­cois, respecti­vement, affirment que leur succès scolaire repose sur leur ordinateur.

Concrètement, les étudiants de post­­­­-secondaire au Canada passent en moyen­ne plus de 27 heures par semai­ne à travail­ler sur leur ordinateur, suivis des étudiants du secondaire au Québec, avec une moyenne variant entre 6 et 10 heures.

Articles récents du même sujet