Formation et emplois

Les cinq mythes liés à l'emploi temporaire

Le travail sur une base temporaire demeure un aspect favorable du marché de l’emploi actuel. Néanmoins, de nombreuses personnes croient qu’aucun poste de ce type n’est offert dans leur secteur ou à leur niveau. Pour aider les chercheurs d’emploi à faire la part des choses, voici cinq mythes associés au travail temporaire et la réalité qui se cache derrière ceux-ci.

  • 1. Le travail temporaire concerne des postes de commis de bureau ou peu spécialisés.

Réalité : Les entre­prises embauchent des employés temporaires afin de pourvoir des postes allant de celui d’aide-comptable débutant à celui de chef de la direction financière.

  • 2. Les postes tempo­raires ne doivent pas faire partie du CV.

Réalité : Les postes temporaires doivent figurer dans un CV. Désignez comme employeur la société et décrivez les tâches effectuées.

  • 3. Le travail temporaire fera obstacle à ma recherche d’un emploi permanent.

Réalité : Le travail temporaire pourrait en réalité la faire progresser. Les postes temporaires sont considérés comme un moyen d’évaluer des candi­dats potentiels à des postes à temps plein.

  • 4. Les postes tem­poraires offrent un revenu peu élevé.

Réalité : Le revenu attaché aux postes temporaires et aux postes contrac­tuels équivaut habituellement à celui offert aux employés salariés.

  • 5. Les chercheurs d’emploi doivent débourser de l’argent lorsqu’ils s’adressent à une société de dotation.

Réalité : Tous les frais sont assumés par les entreprises clientes.

Articles récents du même sujet