Formation et emplois

Qu'est-ce qui affecte votre valeur?

Je donnais récemment une conférence dans un immeuble historique contenant des bibliothèques remplies de livres d’antan. Étant arrivé un peu plus tôt, j’ai eu le temps de me promener d’une tablette à l’autre et de feuilleter ces vieux ouvrages.

J’ai été particulièrement intéressé par de vieilles éditions d’un ouvrage appelé le Who’s who? Je suppose qu’il était important pour bien des gens, à un moment donné, de figurer dans cet ouvrage qui recensait les personnes importantes de ce monde.

Savez-vous ce que j’en ai retenu? Que ce qui rendait une personne importante à une certaine époque, c’était le nom de ses parents ou le nom de l’entreprise qu’elle dirigeait. C’est donc dire que si vous aviez le malheur d’être né de parents inconnus ou d’Å“uvrer ailleurs que dans la haute direction de votre organisation, vos chances de devenir quelqu’un étaient très limitées.

Ces livres témoignent d’un temps, heureusement révolu, où le statut était attribué plutôt que mérité. Aujourd’hui, il faut mériter et chacun, sans égard à ses origines, peut devenir quelqu’un. De nos jours, le statut est mérité. Mérité en fonction de nos agissements antérieurs, de notre fortitude ou de notre attitude face aux impondérables de la vie. Ce qui veut dire que, quelles que soient vos origines, vous pouvez aspirer à figurer dans le Who’s who des gens avec qui vous collaborez chaque jour. Comment y arriver? Voyons quelques règles de base.

Premièrement, soyez à la hauteur de vos engagements et ne faites pas naître des attentes que vous ne serez pas en mesure de satisfaire. Aux yeux de ceux qui vous entourent, votre valeur équivaut à l’écart entre ce que vous livrez et leur niveau d’attente. Assurez-vous que cet écart soit toujours positif!

Deuxièmement, mettez-y de la passion. Qu’il soit évident que vous appréciez ce que vous faites, que vous avez du plaisir à le faire. Les gens blasés n’inspirent pas. Donnez-vous à 100 %. Troisièmement, soyez à l’affût de ce qu’il y a à faire. Quand vous terminez une tâche, n’attendez pas qu’on vous en assigne une autre. Trouvez ce qu’il y a à faire et faites-le. En prouvant votre autonomie (remarquez que cela exige que votre patron vous communique sa vision du futur que vous contribuez tous à créer), vous démontrez votre désir de contribuer.

Finalement, lancez-vous sans plus attendre. Nous vivons dans un monde où le savoir double aux deux ou trois ans. Vous ne vous lancerez jamais si vous attendez de tout savoir. Le bon moment ne viendra pas. Le bon moment, c’est maintenant. En suivant ces conseils, vous remarquerez qu’on fait davantage attention à vous, qu’on vous écoute et qu’on vous fait confiance. Normal: vous êtes devenu quelqu’un!

Articles récents du même sujet