Formation et emplois

Savez-vous tout ce qui vous est offert?

Je donnais cette se­mai­­ne une conférence dans le cadre du con­grès d’une organisation très connue au Québec. Lors de son allocution, le directeur des ressources humaines a posé quelques questions : «Qui sait que vous avez tous droit à un remboursement de 300 $ par an si vous suivez des formations? Qui sait que vous pouvez gagner jusqu’à 4 000 $ si vous nous recommandez un ami qui se joindra à notre entreprise? Qui sait que vous avez droit à une prime annuelle de 1 200 $ si, après plus d’un an à notre emploi, vous êtes encore en poste quand arrive le 31 décembre?»

À ma grande surprise, ce ne sont pas toutes les mains qui se sont levées. Et pourtant, même si dans ce cas certaines de ces primes étaient versées sans que les gens aient à en faire la demande, avouez que ce ne sont pas là de petits avantages. Un participant m’a même confié qu’il avait suivi une formation au cégep l’an dernier et qu’il n’avait jamais songé à demander son allocation de 300 $. Quelle perte!

Il est important de vous tenir informé de tout ce qui vous est offert en tant que membre de votre organisation. Ces avantages vous reviennent. Et ne supposez pas que votre patron songera à vous en parler. Il est occupé. Il court peut-être du matin au soir et, dans sa tête, vous savez tout ça. Demandez donc la liste complète des avantages sociaux au service des ressources humaines et profitez-en au maximum. Renseignez-vous également sur les modalités de votre assurance-groupe. Ne soyez pas gêné. Ça n’est pas uniquement pour vous faire plaisir qu’on vous offre tout ça. L’entreprise aussi y gagne.

Si vous continuez à vous former, vous serez plus efficace, et l’entreprise retrouvera rapidement son investissement. Si vous trouvez de nouveaux employés, elle résoudra une partie de ses problèmes de main-d’Å“uvre et épargnera les frais liés à la recherche. Si vous êtes toujours là au 31 décembre, c’est qu’elle peut raisonnablement compter sur votre présence au cours de l’année qui vient…

Prenez donc le temps de vous renseigner et, si une liste n’est pas disponible, posez des questions. Vous ferez peut-être germer des idées de bonification dans la tête des dirigeants de votre organisation. Même à la loterie, il faut faire vérifier son billet si on souhaite savoir s’il est gagnant. Si vous ne le faites pas, personne ne vous appellera pour vous donner votre prix. Renseignez-vous donc dès aujourd’hui sur les outils qu’utilise votre em­ployeur pour vous garder et s’assurer que vos compétences ne s’émoussent pas. Et profitez-en!

Articles récents du même sujet