Formation et emplois

Apprenez à apprendre

Plusieurs étudiants n’ont pas l’impression que leurs études les préparent adéquatement au marché du travail. Ils croient que suivre une formation est un simple passage obligé qui leur permettra d’obtenir un diplôme à inscrire sur leur CV. Ce cynisme les amène évidemment à en faire le moins possible.

C’est oublier pourtant que durant les études, des compétences prisées par les employeurs sont acquises. Par exemple, lire à un niveau supérieur est nécessaire dans un très grand nombre de carrières. Il s’agit d’emplois où il faut comprendre des textes, mais aussi en synthétiser l’information et saisir leurs implications pratiques. Toutes les lectures que vous faites au collège ou à l’université vous permettent de développer cette compétence.

De la même façon, plusieurs programmes de formation vous apprennent à utiliser de l’information chiffrée, à suivre les étapes de la résolution de problèmes, à communiquer de façon claire et à développer une réflexion critique.  Encore une fois, ces compétences sont essentielles dans un très grand nombre d’emplois. On objectera que les employeurs cherchent d’abord des compétences spécifiques au poste qu’ils veulent combler plutôt que ces compétences plus générales. C’est vrai, mais pourtant, lorsqu’on leur demande quelles sont les faiblesses de leurs nouveaux embauchés, c’est de ces compétences essentielles qu’ils parlent.

J’en ai entendu affirmer que les recrues ne pouvaient être promues à cause de ces lacunes, particulièrement sur le plan de la communication écrite. Or, ces compétences sont souvent les mêmes que celles associées au métier d’étudiant, qui consiste à apprendre à apprendre. Une personne qui sait apprendre peut d’ailleurs acquérir de nouvelles compétences tout au long de sa carrière. La règle la plus importante du métier est qu’il faut y mettre le temps nécessaire et étudier les divers sujets durant toute la session, au lieu de chercher à assimiler la matière juste avant l’examen. Il faut du temps pour interagir avec les textes et apprendre à lire à un niveau supérieur. De même, la rédaction de travaux bien écrits commence normalement  avant la veille de leur date de remise.

La procrastination est souvent votre plus grand ennemi. Par nature, nous tendons à éviter les tâches difficiles et à les remettre à plus tard. Vaincre la procrastination demande de conserver le regard fixé sur son objectif de formation. Sans objectif, sans motivation, vous n’aurez guère de raison de surmonter l’inconfort que provoque au départ une tâche ardue.

Les services aux étudiants de la plupart des universités offrent maintenant des ateliers sur les méthodes d’étude. On y discute de la gestion du temps, des méthodes de prise de notes et de mémorisation. On y donne aussi des trucs  pour mieux lire et rédiger, et des façons d’améliorer sa concentration. Suivre ces ateliers ne fera pas seulement de vous un meilleur étudiant, mais aussi un travailleur qu’on voudra conserver plus tard.

Articles récents du même sujet