Formation et emplois

Importez vos succès personnels au travail

Une copie de S’aimer pour maigrir et non maigrir pour s’aimer, par Stéphanie Moranville, vient de me tomber sous la main. Dans ce livre, l’auteure parle de l’impact qu’a eu une importante perte de poids sur son estime personnelle et sa capacité à aller de l’avant. En la lisant, on comprend qu’une fois qu’elle en a réalisé qu’elle pouvait bel et bien perdre 150 lb, elle pouvait tout autant se réaliser dans les autres sphères de sa vie. Et depuis, elle le fait!

En effet, nos accomplissements nous révèlent les forces et les talents qui nous rendent unique, ces forces qui nous distinguent du lot. Trop de gens se réalisent uniquement en dehors du travail. C’est là qu’ils se sentent bien. C’est là qu’ils se sentent eux-mêmes. Ce n’est pas étonnant. C’est là qu’ils se sentent libres de s’exhiber sous leur vrai jour, tels qu’ils sont. Or, des recherches ont montré qu’on ne peut pas être bien et terminer ses journées de travail avec énergie si on y fait semblant d’être quelqu’un d’autre, si on réprime ce qu’on est réellement. Il faut, pour se réaliser au travail, rester soi-même et utiliser ses talents.

Vous n’avez pas à perdre 150 lb pour y arriver. Vous n’avez qu’à suivre trois petites étapes. Premièrement, pensez aux moments où vous vous sentez au mieux dans votre vie personnelle, aux réalisations dont vous êtes le plus fier. Quels sont les talents que vous utilisez quand vous vivez ces moments de grâce. Prenez le temps de les identifier. Ces talents, c’est ce que vous êtes réellement.

Deuxièmement, demandez-vous comment vous pourriez incorporer ces talents dans votre travail quotidien. Par exemple, si votre talent est la créativité, comment pourriez-vous la mettre au service de votre organisation? Finalement, lancez-vous dans l’action ou, si vous avez besoin d’une permission, demandez une rencontre avec votre patron. Dites-lui que vous aimeriez vous investir davantage dans votre poste mais que, pour ce faire, il faut qu’il vous permette d’être plus authentique.

Votre organisation en sortira aussi gagnante que vous. Vous vous sentirez mieux parce que vous serez davantage vous-même au travail mais, ce faisant, vous serez plus productif et plus engagé. Nous passons notre adolescence à nous demander comment plaire aux autres. Pour y arriver, nous sommes prêts à devenir n’importe quoi. Et puis, on réalise, que pour se faire une place dans le monde, il faut miser sur ce qu’on est réellement. C’est ce que je vous souhaite!

Articles récents du même sujet