Formation et emplois

Comme un poisson dans l'eau

Une fois par mois, Métro propose, en collaboration avec le projet Alliés Montréal de la Conférence régionale des élus de Montréal (CRÉ), des portraits de personnes immigrantes qui ont réussi à s’intégrer dans leur milieu de travail. Entretien avec Papa Sagana Fall.

En entrant dans les bureaux de LRDG (Language Research Development Group), une entreprise spécialisée dans les solutions d’apprentissage située au centre-ville de Montréal, un détail capte immédiatement l’attention : son multi-éthnisme. «Il y a des gens de partout ici. De la France, du Togo, d’Albanie…» Il y a aussi un Sénégalais : Papa Sagana Fall.

Papa Sagana Fall est arrivé à Montréal en décembre 2009. Le passage du Sénégal au Québec aura toutefois duré plus longtemps qu’un vol de dix heures. «Je suis d’abord allé en France et j’y suis resté cinq ans.» Le temps d’obtenir un master en télécommunication puis un deuxième en informatique. Le temps aussi de rencontrer sa conjointe, une Française, qui le suivra jusqu’au Québec. «Mon rêve canadien, c’est là-bas qu’il est né. Le rêve est ensuite devenu un projet.»

Ce sont des amis qui lui ont parlé du Québec. Certains l’ont d’ailleurs devancé dans le projet d’immigration et l’ont beaucoup aidé à son arrivée. «Je n’avais pas encore quitté la France qu’ils m’avaient déjà trouvé un appartement. De l’aéroport, je suis donc rentré directement chez moi!», explique Papa Sagana Fall.

Professionnellement, les choses n’ont pas tardé à décoller pour le jeune homme. Après un stage de travail de trois mois à Novitek International, une opportunité en or s’offre à lui chez LRDG. «À Novitek, j’ai eu la chance d’avoir un travail stimulant et de développer un réseau de contacts. C’est d’ailleurs grâce à ce réseau que j’ai appliqué sur le poste à LRDG.»

Papa Sagana Fall est analyste développeur et administrateur réseau chez LRDG depuis juillet 2010, un travail qu’il adore. «Je me suis intégré rapidement, sans doute, car l’équipe est jeune, dynamique et qu’elle organise souvent des 5 à 7!» 

Moins de deux ans après son arrivée, le Sénégalais n’a jamais regretté son choix d’immigrer au Québec. «J’aime l’ambiance, l’ouverture d’esprit et la diversité culturelle qu’on trouve ici. Il y a moins de préjugés, donc de blocages, dans les relations entre les gens. Je me suis senti chez moi aussitôt que je suis arrivé.»

Selon lui, le Québec est un endroit particulièrement accueillant pour les jeunes professionnels. «Ici, on te donne ta chance. Bien sûr, ça n’arrive pas tout seul; il faut travailler. Même si la recherche d’un emploi peut être difficile, il faut toujours rester actif.» 

Papa Sagana Fall ne prend d’ailleurs pas beaucoup de temps pour s’arrêter. En plus de son travail, il suit des formations le soir et les fins de semaine pour parfaire ses connaissances en informatique. Il administre également un site Internet qu’il a fondé avec sa conjointe à son arrivée à Montréal, jevousoffre.com. «C’est un site de don d’objet. Nous l’avons créé pour encourager la solidarité entre les gens, mais aussi par souci environnemental.»

Ce qui manque au bonheur du Sénégalais? «Revoir la famille. Parce que, ça fait trois ans que je ne l’ai pas vue et parce qu’on n’oublie jamais d’où on vient.»

L’émission de Radio Canada
International Tam-Tam Canada a produit une version radio de ce reportage
que vous pouvez trouver sur le site web de l’émission au www.rcinet.ca/francais.
Aussi diffusé en direct aujourd’hui à 14 h 05, sur la radio web de RCI,
sur la radio satellitaire Sirius sur la bande 95 et le lendemain à 4h
au 95,1 FM.

Articles récents du même sujet