Formation et emplois

Emploi: inégalité des sexes

«Contrairement à la croyance populaire et malgré l’application de la Loi sur l’équité salariale, les femmes ne gagnent encore que 76 % du salaire des hommes», a expliqué la présidente du Conseil du statut de la femme, Mme Christiane Pelchat, au cours des consultations de l’Assemblée nationale portant sur le deuxième plan d’action de la Politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

En effet, les indicateurs montrent que l’atteinte de l’égalité entre les sexes demeure un réel défi. Les femmes restent confinées dans les 10 professions traditionnellement féminines, souvent moins bien rémunérées.

Cela n’est pas étonnant puisque le choix d’études et de carrière des filles s’inspire du rôle traditionnel des femmes au sein de la famille. À la formation professionnelle au secondaire, les 10 programmes les plus féminins, dont le secrétariat, l’assistance et les soins infirmiers, la coiffure et l’esthétique, attiraient 64,6 % des étudiantes (2008-2009).

Les femmes sont absen­tes du sommet de la hiérarchie des entreprises et des lieux de pouvoir. Les femmes passent moins de temps à gagner de l’argent que les hommes parce qu’elles doivent se consacrer à des activités gratuites.

En chiffres

  • Les femmes allouent 54,1 % de leur temps aux tâches domestiques, et les hommes y consacrent 34,2 % du leur (2005).
  • 34,1 % des femmes consacrent 15 heures ou plus par semaine aux soins des enfants, ce qui est le cas de 21 % des hommes seulement (2006).

Articles récents du même sujet