Formation et emplois

Qu'est-ce qui vous empêche d'agir?

Combien de choses vous êtes-vous abstenu de faire en 2010 parce que vous aviez peur  des conséquences en cas d’échec? Vous savez : cette proposition que vous auriez aimé faire lors d’une réunion, ces cours de chant que vous auriez aimé entre­prendre, cette personne que vous désiriez mieux connaître…

Toutes ces choses que vous n’avez pas faites parce que votre imagination s’est emballée. Vous avez imaginé les gens riant de votre idée et doutant de votre compétence pendant la rencontre. Vous avez imaginé votre professeur de chant secouant la tête et vous demandant de ne plus jamais revenir. Vous avez à l’avance ressenti le refus à prendre un café. Et vous n’avez rien fait.

Notre esprit est bon pour nous faire visualiser les pires conséquences et nous immobiliser par la crainte. Combien de choses auriez-vous faites autrement si vous n’aviez pas eu peur l’an passé? À quel point votre quotidien serait-il meilleur aujourd’hui si vous aviez osé? Si ces craintes étaient au moins justifiées. Mais le pire, c’est que ces catastrophes qu’on anticipe et qui nous empêchent de nous réaliser sont la plupart du temps complètement dans le champ. Les chances qu’elles se produisent sont minimes. Mais nous les anticipons avec une telle ferveur que nous ne nous lançons pas dans l’action.

Vous n’avez pas à rester immobilisé cette année. Si vous avez envie de faire quelque chose, mais que vous craignez les conséquences, ne gardez pas ça pour vous. Confiez-vous à une personne en qui vous avez confiance et demandez-lui ce qu’elle en pense. Elle vous dira, la plupart du temps, que vos craintes sont largement injustifiées et vous encouragera à aller de l’avant. Faites-le. Vous ne le regretterez pas.

Au pire, si les risques sont fondés, demandez-vous si vous êtes prêt à vivre avec et quelles pourraient réellement en être les conséquences. Vous réaliserez qu’elles sont rarement aussi catastrophiques que celles qui sont présentées sur l’écran géant de votre cerveau. Réapprenez à prendre des risques. Vous le faisiez jadis et vous avez rarement regretté de l’avoir fait. Lancez-vous au lieu de ronger votre frein. Ne vous contentez pas de survivre, alors que vous pourriez vivre.

Elbert Hubbard a écrit que la plus grande erreur que l’on puisse faire dans sa vie, c’est de continuellement craindre d’en faire une. Combien de fois vous êtes-vous contenté de moins parce que vous aviez peur? Qu’il en soit autrement en 2011.

Articles récents du même sujet