Formation et emplois

Bien s'exprimer pour bien se comprendre

C’est à l’occasion du Salon Formation Emploi de Montréal qu’Éric Bon, formateur et conférencier à l’agence de recrutement et de formation Hélène Roy, donne cette conférence intitulée Langage et perception comme uniques en affaires. «Mon but, avec cette conférence, est de donner les outils aux participants pour qu’ils aient un message clair qui soit correctement perçu par leur auditeur», explique-t-il. Selon lui, beaucoup de conflits, au travail comme dans les autres sphères de la vie, sont issus d’incompréhensions dans les relations interpersonnelles.

«La conférence sera axée principalement sur ce problème dans les relations d’affaires, que ce soit au sein d’une équipe ou dans les échanges inter-entreprises», souligne Éric Bon. Cette question de bonne compréhension est essentielle, car elle est à la base de bonnes relations de travail : si un cadre se fait mal comprendre, c’est tout le processus d’élaboration d’un projet qui peut être compromis.

Par ailleurs, le conférencier évoque l’importance de poser les bonnes questions et de bien savoir se faire comprendre des recruteurs lorsqu’on cherche un emploi. «À l’agence, il nous arrive de recevoir des courriels disant seulement : « Bonjour, je voudrais des renseignements », illustre Éric Bon. Dans ce cas, notre rôle est de guider le demandeur vers une meilleure précision du langage.»

L’agence Hélène Roy, qui travaille dans le domaine du recrutement, mais aussi du remplacement et de la formation en ressources humaines, est présente au salon pour recruter de futurs candidats. «Il y a un gros potentiel de candidats et, au vu de la situation actuelle de l’emploi au Québec, il est clair que les entreprises ont besoin de tous les candidats présents au salon», croit le conférencier.

L’agence fait généralement du recrutement en ressources humaines, mais recherche aussi des candidats dans le domaine de l’accueil à la clientèle et des services financiers, juridiques et administratifs. «On a du mal à trouver des personnes compétentes qui correspondent aux profils que nous cherchons, dit Éric Bon. Beaucoup de candidats n’ont pas été correctement formés.» L’agence espère d’ailleurs le jour où les entreprises seront plus ouvertes au multiculturalisme.«Nous avons des candidats très compétents d’origine étrangère, mais c’est encore difficile de les faire accepter», conclut-il.

Salon Formation Emploi
Conférence à 14 h

Articles récents du même sujet