Formation et emplois

Quelle est notre mission professionnelle?

Photo: Métro

On travaille dans un domaine qui nous captive, mais on ne se sent pas pour autant épanoui dans notre vie professionnelle? C’est peut-être que notre travail ne reflète pas la personne que nous sommes réellement. S’épanouir dans une carrière qui nous nourrit véritablement est possible, à condition de concilier notre passion à notre mission.

Car au-delà de la passion qui nous anime, c’est la définition de notre mission professionnelle qui donnera du sens à notre emploi. Pour que notre métier devienne le reflet de nos vocations, une réflexion s’impose. Alors, qu’est-ce qui nous motive? Qu’attendons-nous de votre travail?

Se poser les bonnes questions
À la vie comme au travail, notre mission, c’est notre raison d’être! Notre identité est au cœur de cette mission. Elle doit être conforme à l’image que nous avons de nous-mêmes pour qu’elle ait du sens à nos yeux.

Tout commence par un exercice d’introspection où chacun devra se poser les bonnes questions. L’exercice consiste à répondre au «pourquoi» pour comprendre ce qui nous procure ce sentiment tant convoité d’utilité.

La question de savoir «qu’est-ce que je veux faire de ma vie?» est celle que l’on se pose pour déterminer notre passion, alors que nous cherchons plutôt à savoir quelles sont les valeurs les plus importantes pour nous.

Par exemple, si notre passion est la massothérapie, notre mission serait de contribuer au bien-être des autres. Quand la passion nous aide à visualiser une des stratégies possibles pour arriver à nos fins, la mission, elle, donne du sens à notre carrière.

Écouter son cœur
Quels sont nos intérêts? Qu’est-ce qui nous anime? Écrire, faire du sport, être créatif ou encore voyager?

Connaissons-nous nous-mêmes, dit le célèbre adage. Le fait de bien se sonder le cœur permet ultimement de prendre les décisions pour soi et non pour les autres. Pensons à ce que nous aimons vraiment faire et aussi à ce que nous détestons. Dressons ainsi une liste en suivant notre instinct. Essayons ensuite d’organiser les éléments de notre liste sous des catégories qui pourraient être «aider les personnes en difficulté», «embellir le monde». Comme dans un test d’orientation, nous finirons par voir de quel côté penche la balance.

Garder les pieds sur terre
Attention, il ne s’agit pas d’inventer une mission issue du néant, mais de faire converger les talents et compétences dont on jouit déjà avec nos passions.

Chaque personne développe des habiletés et des aptitudes qui la rendent unique. Il est important d’analyser nos forces et nos faiblesses pour prendre conscience de nos atouts, mais aussi de nos limites. Un tableau à deux colonnes nous permettra de faire un bilan indispensable pour progresser, tout en gardant une bonne tête sur les épaules.

«Il n’y a pas de vent contraire pour celui qui sait où il va», a dit Theodore Roosevelt. Trouver notre mission nous aidera sans aucun doute à garder le cap au fil des ans.

Articles récents du même sujet